Le flambeur Didier Barbelivien envoie une "carte postale de souvenirs"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Didier Barbelivien a composé plus de 2.000 chansons, notamment pour Johnny Hallyday, Michel Sardou, Julio Iglésias, Claude François, Gilbert Montagné, Patricia Kaas... Parallèlement il a signé de nombreux albums, dont le dernier, "Dédicacé", vient de sortir.

L'idée de " Dédicacé " était de faire un résumé
des 40 dernières années de la musique en France. "C'est un peu
prétentieux, mais je l'ai fait à travers des chansons de chanteurs avec qui j'ai
travaillé. Je leur envoie comme une carte postale de souvenirs de ce que l'on a
été ensemble,
" explique Didier Barbelivien.

Certains chanteurs après avoir connu le succès se sont
retirés, une réaction que comprend très bien Didier Barbelivien. "Je
pense que l'on peut être heureux en ne faisant plus ce métier. A un moment, il
faut se dire que ce n'est pas grave d'en sortir.
"

L'amitié

Didier Barbelivien est aussi connu pour ses amitiés. C'est
un proche de Nicolas Sarkozy pour qui il a signé une tribune dans Le Monde pour
le défendre. "La bataille semblait mal engagée, mais moi j'aime bien me
battre jusqu'au bout. J'aimais bien cette tribune du Monde et j'ai trouvé ça
fairplay qu'ils me laissent faire une tribune.
" Il était l'un des 50
privilégiés invités par l'ancien président à son anniversaire des 58 ans.

La vieille école

Didier Barbelivien est un home du siècle d'avant, (il écrit
ses chansons sur des cahiers, enregistre sur mini-cassette), mais pas en ce qui
concerne les femmes puisque sa compagne à 29 ans de moins que lui. "Avec
la différence d'âge il y a une dynamique au quotidien. J'ai une femme qui a
presque  30 ans de moins que moi, et j'ai
deux petites filles de 2 ans et 2 mois, qui font que ma vie au quotidien est
dynamisée au quotidien.
"

L'argent

Rien qu'avec la chanson Sous les sunlights des tropiques , Didier
Barbelivien touche jusqu'à 100.000 € de droits d'auteur. Pourtant il ne
souhaite pas arrêter de travailler, car c'est un flambeur. "Je n'ai
pas d'économies, je n'aime pas ça, je pense que l'argent est fait pour être
dépensé.
"

Vous êtes à nouveau en ligne