Laurent Ruquier : "Je n'ose pas appeler Jeanne Moreau"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Laurent Ruquier, animateur radio et TV, humoriste, auteur et producteur, est tous les samedis sur France 2 dans "On N’est Pas Couchés". L’émission s’arrête pour l’été et reprendra à la rentrée. Il vient de publier une autobiographie, centrée sur la radio : "Radiographie".

Laurent Ruquier quitte Europe 1 après 15 ans d’antenne. Une nouvelle annoncée très tôt. "Cela commençait à se savoir et pour éviter de mauvaises informations, nous avons décidé avec la direction de l’antenne de l’annoncer. "

 

Il reprend les Grosses têtes sur RTL et conserve le nom. "Je ne pousse pas vers la sortie Philippe Bouvard. On m’appelle et on me dit que Philippe Bouvard va devoir arrêter et qu’ils cherchent quelqu’un pour lui succéder et qu’ils aimeraient que ce soit moi. J’ai accepté, mais ce n’est pas moi qui ai pris la décision. "

Radiographie

Son livre commence par "Mes premiers souvenirs de radio datent des années 70 : La Case Trésor, une émission de RTL animée par Fabrice."  A ce moment-là il savait déjà qu’il allait changer de radio et c’est pour cela qu’il l’a écrit.

 

"Une nuit où j’avais la grippe et où je n’arrivais pas à dormir je me suis dit que j’allais expliquer ce changement. C’était l’occasion de raconter mon parcours, d’où je venais, qui j’étais et de montrer qu’il n’y avait rien d’illogique dans tout cela. "

 

Dans cette autobiographie il se livre beaucoup, lui qui habituellement est un taiseux. Il raconte sa vie personnelle, son enfance. Ils étaient cinq enfants, lui le petit dernier, dans une famille modeste, au Havre. Il raconte comment dans les réunions de famille, sa mère le montrait parfois du doigt : "Si j'avais eu la pilule, il ne serait pas là celui-là !. "

 

"Quand j’entendais ça, cela ne me choquait pas parce qu’il faut avoir des éléments de comparaison, avoir réfléchi, rencontré des copains qui vous disent que c’est vache. C’est avec le recul que cela m’a peut-être marqué et désigné comme un petit canard sauvage. "

TOUT ET SON CONTRAIRE / Laurent Ruquier se raconte
--'--
--'--

La timidité

Alors que tout lui réussit, il n’en reste pas moins timide. Dans le livre, il évoque une anecdote édifiante pour illustrer sa timidité. Un jour, il récupère le numéro de portable de Jeanne Moreau, car il voulait lui proposer de jouer dans une pièce qu’il avait écrite. Mais il n’ose pas l’appeler et c’est au bout de trois semaines qu’il le fait mais pour une raison toute autre.

 

"J’hésite pendant des jours et des jours parce que je n’ose pas appeler Jeanne Moreau. Sauf qu’un jour à l’antenne Pierre Bénichou fait une longue improvisation très drôle sur le fait qu’il adore les restaurants Courtepaille et je me moque de lui. Excédé, il dit vous êtes des cons, même Jeanne Moreau adore Courtepaille. Et là je me souviens que j’ai son numéro et je dis, on va l’appeler et vérifier. On l’appelle sans la prévenir, elle décroche et confirme. Une fois l’émission passée, je me dis c’est incroyable. Une fois qu’il y a un micro je suis capable pour une connerie d’appeler Jeanne Moreau, alors que pour des raisons professionnelles je ne peux pas. " Il ne l’a jamais appelée pour la pièce.

TOUT ET SON CONTRAIRE / Le vrai-faux de Laurent Ruquier
--'--
--'--

Radiographie , de Laurent Ruquier, est publié au Cherche Midi

(© Cherche Midi)