Isabelle Nanty : "Je ne veux plus donner de claques dans les films"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La comédienne Isabelle Nanty est connue pour ses rôles dans "Tatie Danielle", "Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain", "Astérix Mission Cléopâtre" ou encore "Les Tuche". Elle est l’invité de Philippe Vandel dans "Tout et son contraire".

La comédienne Isabelle Nanty est connue pour ses rôles dans Tatie Danielle, Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, Astérix Mission Cléopâtre ou encore Les Tuche. Elle est aussi metteur en scène, gourou/maman/nounou et ex-prof de certains jeunes comédiens français. Et pas les pires : Édouard Baer, Gad Elmaleh ou la troupe des Robins des Bois, dont Pef, qu’elle retrouve dans Mon Poussin, un film de Frédéric Forestier qui sort mercredi 28 juin.

Ni dominatrice ni méchante

L’histoire est celle de parents (Isabelle Nanty et Pef) qui imaginent une cure de désintoxication amoureuse pour Vincent, leur fils de 18 ans fraîchement largué par sa petite amie Elina, et donc pour qui le monde s'écroule. Rien ne se passe évidemment comme prévu…

Sur le tournage, elle dit avoir été marquée par la séquence où Pef met une claque au jeune comédien Thomas Solivérès. Ce qu'elle serait incapable de faire aujourd'hui. "Je ne veux plus donner de claques dans les films, explique Isabelle Nanty. J’ai commencé comme cela en fait pour Tatie Danielle avec cette claque mythique et, en fait, je me suis rendu compte que ça m’avait poursuivie." Et elle ajoute : "Cela a donné une image de moi, de fille dominatrice, méchante que je ne suis vraiment pas." 

Il n’y a pas un film où l'on ne me demande pas de donner une claque à quelqu’un et je refuse maintenant tout le temps

Isabelle Nanty

à franceinfo

À Paris Match, Isabelle Nanty déclarait : "J’ai raté ma vie mais je l’ai bien ratée". Elle ajoute dans ce même entretien à l'hebdomadaire qu’on ne peut pas tout réussir dans sa vie : "Je pense évidemment aux histoires d’amour et tout ça. Mais je pense qu’on passe à côté des histoires d’amour quand on est à côté de soi-même et je pense marcher à côté de moi."

Vous êtes à nouveau en ligne