Frédéric Lopez : "J’aime bien faire des surprises, mais pas toujours qu’on m’en fasse"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Frédéric Lopez, animateur de télévision, présente "Rendez-vous en Terre inconnue" et "Mille et une vies" sur France 2. Il est l'invité de Philippe Vandel dans "Tout et son contraire".

On connaît le Frédéric Lopez animateur, on connaît moins le Frédéric Lopez créateur d'émission. C'est pourtant lui qu'on retrouve aux origines de Panique dans l’oreillette ou La parenthèse inattendue. Il est en ce moment sur France 2 l’après-midi, avec Mille et une vies mais arrêtera à la rentrée : l'homme avait prévenu dès le début qu’il ne ferait qu’une saison. Depuis 2006, Frédéric Lopez anime l’émission Rendez-vous en Terre Inconnue, dans laquelle il emmène une star, les yeux bandés, à l’autre bout du monde. Ils ont battu des records avec près de 9 millions de téléspectateurs.

Un grand nerveux nommé Lopez

Frédéric Lopez avoue qu'il n’aimerait pas être le cobaye de son émission. "J’aime bien tout contrôler donc j’aime bien faire des surprises, mais je n’aime pas qu’on m’en fasse. Donc je n’arrive pas à m’imaginer en Terre Inconnue. Comme je suis journaliste, j’ai besoin de connaître toutes les infos avant", explique-t-il. Derrière l'homme de télévision se cache en effet un grand nerveux...

Dans ses rêves les plus fous, Frédéric Lopez ne s'imaginait pas faire de la télé. C'était sans compter l'arrivée prochaine de Christophe Dechavanne à la télévision : "Je suis adolescent, j’arrive au lycée, se souvient-il, et on me dit qu'il y a quelqu’un qui me ressemble à la télévision. Déjà cette phrase me fait dire que… c’est possible ! Et je vois qu’on est brun, assez mince, très nerveux et cela me décomplexe parce qu’à ce moment-là, c’est Jean Pierre Foucault, Michel Drucker et Patrick Sabatier. Tout le monde est assez rond et assez formel."

Eternel petit nouveau

Frédéric Lopez a déménagé dix-neuf fois entre l'école primaire, le collège et le lycée. A chaque fois, il se retrouve dans le rôle du nouveau de la classe, développant chaque année un peu plus son empathie et une certaine facilité à se lier avec autrui. Après une série de petits boulots variés, il s'envole pour les Etats-Unis où il travaille notamment comme valet de parking."Les gens vous donnent un ticket, vous allez chercher leur voiture. Le problème c’est que je ne connaissais rien aux voitures en France et encore moins aux Etats-Unis. C’était une catastrophe car celui qui me donnait un ticket pouvait attendre sa voiture pendant trois heures..."