"Comment s'en sortir", le petit pamphlet de Jean-François Kahn à 10€

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Jean-François Kahn vient de sortir un livre. Sous-titre du livre : "Je vous en supplie, lisez ça!". Comme toujours chez lui, ça fourmille d'idées et d'exhortations.

Fondateur de L'Evénement du Jeudi puis de Marianne , Jean-François Kahn est dans le coup pour le lancement du Nouveau Mariann e . Il avait pourtant annoncé vouloir arrêter le journalisme,
en mai 2011, à cause de la volée de bois vert qu'il s'était pris sur la tête à la suite de
l'un de ses commentaires sur l'affaire DSK, où il avait dit ironiquement
sur France Culture un "troussage de domestique ". A cette époque, il avait écrit sur son blog : "J'ai rarement vécu
une telle déchirure intérieure"
. Il ajoute : "Pour deux mots, ça submerge tout ce que vous avez pu écrire
avant. Toutes les réflexions que vous avez pu offrir au public. Dans ce cas
là, pour continuer ?
"

Une analyse formidable du mot "populisme" 

Le populisme est un concept qui a été inventé par les communistes pour
disqualifier tout ce qui était populaire mais non stalinien. Depuis, il est mis à toutes les sauces. Tout et tout le monde peut
être traité de populiste : Le Pen, Mélenchon, Manuel Valls, Tapie, Bayrou,
Copé, José Bové, TF1, La manif pour tous, Patrick Sébastien,  etc. On emploie le mot "peuple" pour rejeter et diaboliser. Que l'on ne s'étonne pas si ce même peuple "finit en réaction à voter Front national ".

A quand de nouveaux Etats généraux ?

Jean-François Kahn prend du recul et analyse la situation de la France qu'il compare à celle de 1789, moment de fusion et de convergence de la nation. Selon lui, le redressement est inélucatable.

Jean-François Kahn, le personnage

Il n'a toujours pas le permis de conduire, il
vient à peine de se mettre à l'ordinateur, il n'a pas la télé (même si son
épouse est productrice de télévision), il n'avait pas de téléphone portable en 2008 mais il a désormais un téléphone à clapet, à l'ancienne. Et ça lui va
très bien.

 

Vous êtes à nouveau en ligne