Cécile de Ménibus : "Je suis toujours un garçon manqué"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Animatrice télé et comédienne, Cécile de Ménibus a notamment été la coéquipière de Cauet dans l’émission phare de TF1, "La méthode Cauet". Elle est l'invitée de Tout et son contraire.

Après la télévision, Cécile de Ménibus entame une nouvelle carrière en montant sur les planches de la Comédie de Paris dans la pièce #Molière, si tu nous regardes. Une simple pièce de théâtre ? Pas vraiment. Remarquons, à cet égard, la dièse accolée à Molière. Reprenons les mots de Cécile de Ménibus et voyons-y plutôt une "comédie réalité connectée".

"Molière, si tu nous regardes…"

Elle est sur scène avec Clair Jaz, qui a écrit et qui met en scène avec elle cette pièce. A leurs côtés, une flopée de célèbrités qui débarquent via un écran Skype, parfois en direct : Ardisson, Stéphane Bern, Laurence Boccolini, Dave, Claude Lelouch, le cuisinier Thierry Marx, Gilbert Montagné, Jean-Pierre Pernaut, ou encore Michel Drucker. Quand Cécile de Ménibus a confié à ce dernier  dit qu’elle voulait laisser tomber un peu la télé pour faire du théâtre, il a regardé le ciel en soupirant : "Molière, si tu nous regardes…"

Un garçon comme les autres

Si Cécile de Ménibus est devenue célèbre en apparaissant notamment avec Cauet dans son émission phare de TF1, La méthode Cauet, elle se défend d'avoir voulu apparaitre comme une potiche au côté de l’animateur. Elle déclarait d’ailleurs avec humour en 2004 à France Soir : "Ils ne m’ont pas pris comme potiche, sinon ils auraient pris une bombasse à gros nichons !" Cécile de Ménibus explique d'ailleurs qu’elle est un garçon manqué. "Je n’aime que les trucs de garçons. Je préfère m’acheter des voitures que des vetements. Je préfère m’acheter des affaires de bricolage plutôt que des sacs. Je vis comme un garçon", explique-t-elle.

Rocco et la "vieille humiliation sexuelle"

Dans un tout autre genre, Cécile de Ménibus est revenue sur son embrouille avec Rocco Siffredi dans une émission de La méthode Cauet. C’était en 2006. Si l'on a vu le dérapage à l’antenne, ce que l’on sait moins, c’est que cela a continué en coulisses. "C’est une espèce de vieille humiliation sexuelle d’un invité et moi je suis assez jeune. Je sors du plateau très énervée, il me suit et il me chope par le cou, il me soulève parce qu’il fait 1m90 et il met sa langue dans ma bouche et là, je hurle, j’appelle la sécurité pour me dégager. C’est extrêmement traumatisant", raconte-t-elle.