Bernard Debré : "Il y a une connivence entre la religion et la science"

Bernard Debré, médecin et homme politique, faux-jumeau de Jean-Louis Debré, fils de Michel Debré, Premier ministre du Général de Gaulle et père de la Constitution. Il est député depuis 1986, ancien ministre de la coopération du gouvernement Balladur. Il publie un livre scientifico-théologique : Des savants et des dieux, au Cherche Midi. Une confrontation entre les découvertes de la science et les écrits religieux, toutes religions confondues.

Bernard Debré voulait "démontrer que dans les
religions il y a quelque chose qui ressemble à la science. Il y a une certaine connivence
entre la religion et la science.
"

Son précédent livre : Guide des 4.000 médicaments utiles,
inutiles ou dangereux
a remporté un très gros succès : les 12.000
exemplaires tirés sont partis en une seule journée ! D'où un retirage : 200.000
exemplaires ! Bernard Debré a dû affronter pas moins de 300 plaintes, avec
des menaces de procès en rafale.

"Pour l'instant je n'ai pas de nouvelles. Ces plaintes
ont été déposées au Conseil de l'ordre et pas du tout au niveau de la justice.
"

Sur écoute

En 2011, Bernard Debré s'est retrouvé en Corée du Nord à
opérer des hauts dignitaires. Il a été appelé après avoir soigné dans son
cabinet de l'hôpital Cochin un dirigeant Nord Coréen. Mais il n'était pas tout
seul.

"Un haut dignitaire, que je ne connaissais pas, est
venu à Cochin en catimini. Je savais qu'il était nord-coréen mais je ne savais
pas qui il était.
" Lors d'une consultation, il rencontre le médecin de la
DGSE qui lui annonce qu'il va recevoir le numéro deux de la Corée du Nord.

Bernard Debré lui répond alors que quitte à mettre le
téléphone sur écoute, autant le mettre après 19h30 car c'est le moment où il
appelait sa secrétaire pour ajuster les rendez-vous du lendemain. Ainsi l'agent
de la DGSE aurait su qu'il était justement assis, dans la salle d'attente, à
côté du Nord Coréen.