Tout est politique. Limitation à 80 km/h : C'est du "matraquage des automobilistes" dénonce Jordan Bardella, porte-parole du FN

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les invités de "Tout est politique" sont revenus, vendredi 16 mars, sur la mesure de limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. 

La limitation de la vitesse à 80 km/h, au lieu de 90, sur les routes secondaires "sera applicable au 1er juillet 2018". C'est ce qu'a affirmé le Premier ministre, Edouard Philippe, lors d'un déplacement dans la Sarthe. La nouvelle mesure entrera en vigueur pour deux ans mais elle pourrait être abandonnée si son effet positif sur la mortalité routière n'était pas avéré. Le réseau secondaire représente 35% du réseau routier français, mais 64% des morts sur la routeDe plus, le nombre de morts sur la route a augmenté de +5,9% en février 2018, soit 12 de plus qu'en février 2017.

L'extrait

franceinfo : Edouard Philippe a de nouveau défendu le projet de limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Quel est votre avis sur cette mesure ? La réponse de Jordan Bardella, porte-parole du FN et président du Front National de la Jeunesse (FNJ).

Jordan Bardella : L'activité favorite des gouvernements successifs, c'est le matraquage des automobilistes. Au Danemark, ils ont fait l'inverse en passant la vitesse de 80 à 90 km/h, et ils ont diminué le nombre de morts sur les routes. C'est exactement comme les radars. Ils sont placés dans des lignes droites et non dans des zones dangereuses. On est dans une logique qui permet de faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'État. Mais cette logique n'a pas de sens. Parce que si en baissant la vitesse de 10 km/h, on diminue le nombre de morts sur les routes, à ce moment-là, diminuons la vitesse de 20 ou 30 km/h et il n'y aura plus aucun mort sur les routes ! 

Les invités

Coralie Dubost, députée LREM de l’Hérault

Christine Revault d'Allonnes, députée PS européenne Ile-de-France et Français de l'étranger, présidente de la Délégation socialiste française

Jordan Bardella, porte-parole du FN, directeur national du FNJ, conseiller régional d'Île-de-France

Alexandre Vesperini, conseiller de Paris, président du groupe "Parisiens, Progressistes, Constructifs et Indépendants"

Vous êtes à nouveau en ligne