Tout est politique. "Il y a beaucoup de Chirac en Macron" estime Hugues Renson, député LREM

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le député et vice-président de l’Assemblée nationale (LREM), Hugues Renson était l'invité de Jean-François Achilli dans l'émission "Tout est politique", jeudi soir.

"L'audace" et "l'empathie" de Jacques Chirac

Interrogé sur la ressemblance entre Emmanuel Macron et d'anciens présidents de la République, Hugues Renson, ancien conseiller de Jacques Chirac à l'Élysée, estime qu'"il y a beaucoup de Chirac en Macron. Il y a beaucoup de Chirac sur l'audace", notamment parce que les deux hommes ont quitté un gouvernement pour "tenter une aventure politique".

"Le blocage du pays" hors "du cadre de l'expression démocratique"

Deux jours après la première mobilisation contre les ordonnances réformant le Code du travail, Hugues Renson, député LREM de Paris et vice-président de l’Assemblée nationale, estime que "la mobilisation est légitime en démocratie", mais dénonce les manifestations qui "débordent du cadre démocratique". 

Faisant référence à l'appel à la grève de la CGT-Transports et de FO-Transports et au blocage de sites stratégiques, tels que des dépôts pétroliers à partir du 25 septembre, Hugues Renson indique que "le blocage du pays ne [lui] paraît pas être dans le cadre de l'expression démocratique". Pour l'empêcher, "ça passe par un dialogue en amont et ça passe, si le blocage perdure, par des interventions en aval", dit encore le député LREM.

Jean-Luc Mélenchon "dans un monde parallèle"

Jean-Luc Mélenchon appelle à une manifestation à Paris le 23 septembre contre "le coup d'État social" du gouvernement. Évoquant "la sémantique guerrière et violente" du leader de La France insoumise, Hugues Renson rappelle que ce dernier "est arrivé quatrième" de l'élection présidentielle. "À l'entendre, on se dit que peut-être que Jean-Luc Mélenchon est dans un monde parallèle, il vit dans un monde imaginaire", estime le député LREM.

Pour Hugues Renson, "lorsque l'opposition prend un caractère insurrectionnel avec des dérives que je pense être dangereuses" est "un danger pour la démocratie" car "remettre en cause la légitimité des élus est un problème".

Vous êtes à nouveau en ligne