Tout est politique. Gérard Collomb sur les casseurs : "C'est une maladresse", reconnaît le député LREM Bruno Studer

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les invités de "Tout est politique" sont notamment revenus, lundi soir sur les propos de Gérard Collomb sur la responsabilité des manifestants face aux casseurs.

La déclaration de Gérard Collomb sur les casseurs était-elle une sortie de route ? En tout cas, elle fait des vagues. Au soir de la "Marée populaire", samedi 26 mai à travers la France, le ministre de l'Intérieur a estimé qu'il fallait "que les personnes qui veulent exprimer leur opinion puissent s'opposer aux casseurs et ne pas, par leur passivité, être complices de ce qui se passe". Dimanche 27 mai dans "Le Grand Jury", sur RTL, LCI et Le Figaro, le premier secrétaire du PS Olivier Faure a parlé d'une déclaration "irresponsable".

L'extrait

franceinfo : Qu'a voulu dire le ministre de l'Intérieur ? La réponse de Bruno Studer, député La République en marche du Bas-Rhin.

Bruno Studer : Je ne sais pas exactement ce qu'il a voulu dire. En tout état de cause, c'est une maladresse. De là à écouter monsieur Faure, on a l'impression que le travail de monsieur Collomb depuis un an se résume à cette phrase sur laquelle il s'est expliqué... De là à résumer le travail absolument incroyable des forces de l'ordre qui sécurisent un nombre de manifestations phénoménale - toutes ces manifestations se passent le plus souvent dans d'excellentes conditions, sachant que le niveau d'alerte dans ce pays est à un niveau inconnu absolument inconnu jusqu'à présent... Donc, si vous voulez, comme monsieur Faure, prendre les Français à témoin et dire que monsieur Collomb est irresponsable. Sincèrement... Vu le travail, en tant que ministre de l'Intérieur, qu'il demande à ses préfets, vu le travail qui est effectué sur le terrain, vu le travail qui est effectué par les services de renseignements, franchement, je pense que c'est le propos de monsieur Faure qui est irresponsable.

Les invités

Bruno Studer, député La République en marche du Bas-Rhin et président de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation à l'Assemblée nationale

Danielle Simonnet, oratrice de La France Insoumise, coordinatrice du Parti de Gauche et conseillère de Paris

Bruno Cautrès, chercheur CNRS au Cevipof et enseignant à Sciences-Po