Faire que nos enfants ne perdent pas leur capacité cardio-vasculaire !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Parcours du Cœur Scolaires... ils se déroulent jusqu'au 15 mai (depuis le 29 mars). Ils ont été lancés par la Fédération française de cardiologie qui s’inquiète de la progression de la sédentarité chez les jeunes. Jusqu'à mi-mai donc, ce sont plus de 210.000 enfants qui vont effectuer des parcours suivis de conseils de prévention sur la santé cardiovasculaire.

La diminution régulière de l'activité physique chez les jeunes de neuf à seize ans risque d'avoir des conséquences graves sur la santé cardio-vasculaire des nouvelles générations.

Et les capacités des jeunes ont aujourd'hui ont déjà diminué, comme l'explique François Carré, Cardiologue à l’hôpital Ponchaillou, Professeur à l'Université de Rennes 1 et Membre de la Fédération Française de Cardiologie.