Conseils pour une garde alternée bien acceptée

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les parents divorcés ou séparés le savent : pour cet été il est temps de s'organiser pour savoir qui garde l'enfant (ou les enfants) et quand...

 Une semaine chez l'un... Une semaine chez l'autre... Mode de garde le plus équitable pour les parents séparés ou divorcés, selon les uns, ou type d'organisation le plus perturbant pour les enfants, selon les autres : la résidence alternée – communément appelée "garde alternée" - a été officialisée par la loi de 2002 et fait de plus en plus d’émules.

Avant de mettre en place ce mode de garde, mieux vaut se poser quelques questions, estime Nicolas Guillou, co-fondateur de Family Facility, un site internet qui facilite la vie de famille dans le cadre d'une garde partagée. A ses yeux, "habiter la même ville est préférable, car cela réduit les temps de trajet. Il faut aussi se renseigner sur les activités périscolaires de l'enfant et établir un planning de gardes à l'avance. La création d'un carnet de suivi entre les deux parents peut aussi s'avérer utile ". 

A la question de savoir si la garde alternée est déstabilisante, certains psychanalystes répondent oui, pour les moins de six ans. Généralement, elle est déconseillée en cas de conflit entre les parents. 

Vous êtes à nouveau en ligne