Sylvain Luc, de "l'espace à l'imaginaire"

18 années séparent les débuts discographiques de {{Sylvain Luc}}, du prix Django Reinhardt que l’Académie du Jazz lui a décerné en janvier dernier, un prix qui l’a consacré Jazzman français de l’année. Le guitariste fait partie il est vrai de ces musiciens discrets, devenu peu à peu incontournable.

Son talent, Sylvain Luc l’a longtemps mis au service des autres avant de tracer sa propre route… Organic qui vient de sortir est son 14e album. Un disque en trio avec le pianiste Thierry Elliez et son complice de longue date le batteur André Cécarelli.
Ici, pas de démonstration de virtuosité, le guitariste n’a plus rien à prouver, mais une musique lyrique et épurée pour “laisser de l’espace à l’imaginaire” comme le dit lui-même Sylvain Luc.

Sylvain Luc en concert le 23 septembre à Rueil Malmaison avec Bireli Lagrène et à Paris fin novembre pour une carte blanche dans le cadre de La nuit des Musiciens.
Autres rendez-vous, plus proches : le festival de jazz de Colmar qui débute demain et Jazz aux écluses qui se déroulera le week-end prochain à Hédé près de Rennes et comme son nom le laisse deviner... au bord d’un canal.

Lui aussi est guitariste, il a d’ailleurs enregistré un album en duo avec Sylvain Luc au milieu des années 90. Louis Winsberg, musicien des métissages, rend hommage à Marseille dans son nouvel album Marseille – Marseille.
Un portrait musical de la cité phocéenne dans lequel Louis Winsberg confronte jazz, slam, musique arabo-andalouse et flamenco.
_ Louis Winsberg sera en concert le 29 septembre à Paris au Café de La Danse et le 30 à Thouars.

Vous êtes à nouveau en ligne