Le festival "Présences"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"Présences", c'est le beau nom d'un festival de création musicale, créé en 1991 par Claude Samuel alors directeur de la Musique à Radio France.

Cette année, Présences se déroulera du 24 au 27 janvier au Grand Théâtre de Provence, à Aix, pour trois raisons contingentes ou essentielles. Parce que la Maison de Radio France à Paris est en travaux. Parce que Marseille (et ses entours) est Capitale européenne de la Culture. Parce que, depuis trois ans, Radio France et le Grand Théâtre de Provence ont noué une relation privilégiée.

Le festival Présences se consacrera aux compositeurs de la Méditerranée , cette mer intérieure révélée comme une immense espace d'échanges culturels et commerciaux par l'historien Fernand Braudel. La Méditerranée de Camus, sur sa rive africaine, mise en musique par Henri Tomasi. Celle de Iannis Xenakis, de Luciano Berio, de Maurice Ohana, les grands anciens, et celles des compositeurs d'aujourd'hui. Par exemple, le Marocain Ahmed Essyad dont la partition "Voix interdites " sera reprise samedi 26.

Présences dévoilera aussi, en création mondiale , Chant alluvial du même Essyad. L'affiche annonce également David El Malek, Ibrahim Maalouf, Thierry Pécou, Luca Francesconi.
Les interprètes (ils seront 400 en tout) donneront 10 concerts au cours desquels seront présentées 13 créations mondiales dont presque toutes sont des commandes de Radio France qui assume, de cette façon, une de ses missions de service public.

Trois des quatre formations musicales de notre maison seront présentes à Aix-en-Provence : l'Orchestre Philharmonique, le Chœur et la Maîtrise. Service public : 3 concerts gratuits, les autres entre 5 et 15 euros la place.

François Sarhan n'est pas programmé, cette fois, au festival Présences mais la parution d'un CD sous étiquette Sismal Records, avec deux de ses partitions récentes, nous ramène à Présences . 5e partie de Orloff de François Sarhan créé en 2007 à Orléans.

Vous êtes à nouveau en ligne