"La Voix et le Quatuor" ressuscite ProQuartet

Si ProQuartet, le Centre européen de musique de chambre n'existait pas, il faudrait l'inventer. Sous l'impulsion de son directeur, Georges Zeisel, il a en un quart de siècle, ressuscité le quatuor français. Le cycle "La Voix et le Quatuor" qui s'ouvrira mardi 28 mai, salle Gaveau à Paris, en témoignera de plusieurs façons.

Le cycle consacré à Schubert et à "l'esprit
viennois"
permettra d'entendre ce lied célèbre, comme trois autres,
dans une transcription pour voix et quatuor, commande de ProQuartet. Les
artistes réunis pour les concerts, les ateliers, les master-classes sont de
première grandeur. Les pianistes Philippe Cassard et Christoph Eschenbach, les
Quatuors Belcea, Thymos et Van Kuijk, la chanteuse Angelica Kirschlager, le
maître Valentin Erben. Tous pour le Schubert le plus bouleversant.

• Cycle la Voix et le Quatuor , Schubert et l'esprit
viennois, du 28 au 31 mai salle Gaveau.

La Cité de la Musique, elle non plus, n'a pas son pareil
pour organiser des séries. Par exemple, la 6e Biennale d'art vocal qui
commence aujourd'hui et se prolongera jusqu'au 15 juin. Oeuvres rares, ampleur
du répertoire, originalité des thématiques (comme celle du ghetto juif de
Teresin), renommée des artistes. La Cité n'oublie ni la mise en perspective, ni
le jeune public.

Tous à l'opéra ! est un slogan permanent... L'Opéra
du Rhin
présente sa nouvelle production des Pêcheurs de perles de Bizet
à Strasbourg et à Mulhouse jusqu'au 9 juin. A Paris, l'Opéra-comique sortira ce
soir le formidable Marouf, savetier du Caire d'Henri Rabaud de son
relatif oubli, et cela jusqu'au 3 juin. A Bastille, l'éblouissant Philippe
Jordan dirige le Crépuscule des dieux de Richard Wagner.

Revenons à Schubert pour saluer la mémoire du compositeur
Henri Dutilleux qui vient de disparaitre à 97 ans. Le pianiste Arthur
Rubinstein disait de l'adagio du Quintette à deux violoncelles : "c'est l'image
idéalisée du
Passage" . Schubert avait 31 ans et il allait bientôt
mourir.

Vous êtes à nouveau en ligne