Fin du cycle Beethoven au TCE

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Deux nouveaux concerts (les derniers) de l'intégrale Beethoven de l'Orchestre national de France avec le chef italien Daniele Gatti.

Lundi, à 20h au Théâtre des Champs-Elysées, Daniele Gatti dirigera les 3ème et 8ème symphonies . Jeudi 15, la 9ème Symphonie avec chœur. Chaque soir, deux créations. "La Bataille de San Romano " de Zavero et "Cantate n°3 partie 1 " de Mantovani.
L'Orchestre philharmonique de St Pétesbourg, illustre phalange, sera à l'Auditorium de Lyon mardi 13, à la MC2 Grenoble le 14 et au Théâtre des Champs-Élysées samedi et dimanche prochains, les 17 et 18. Youri Temirkanov dirigera Tchaïkovski, Prokofiev et Chostakovitch.
Le Festival Notes d'automne s'installe au Perreux s/Marne du 12 au 18 novembre. Son organisateur, le pianiste Pascal Amoyel, s'entoure de collègues talentueux et choisit des œuvres qui vont de Messiaen à Saint Saëns.

Sur l'affiche de la semaine, les noms de plusieurs stars. Demain à 16h, Salle Pleyel, Anna Nétrebko dans l'opéra "Yolanta " de Tchaïkovski. Cécilia Bartoli et son nouveau compositeur fétiche, Agostino Steffani, mardi Salle Pleyel. Marc Minkowski, avec son Sinfonia Varsovia, le même soir à la Cité de la Musique. Le pianiste Ivo Pogorelich, dans Chopin et Liszt, mardi également, au Grand Théâtre de Bordeaux.
Le Quatuor Emerson, à l'Auditorium du Louvre, mercredi 14, pour Schumann, Brahms et Chostakovitch.
Terminons avec l'opéra. Demain, à St-Étienne, "Le Mage " de Massenet, une rareté. Une nouvelle production de "Rigoletto " de Verdi, demain au Grand théâtre de Reims. Mardi, "Thésée " de Gossec à l'Opéra royal de Versailles. Vendredi, "Les Puritains " de Bellini, par l'Opéra de Lyon, au Théâtre des Champs-Élysées. "Madame Butterfly " de Puccini, à partir de vendredi, à l'Opéra de Toulon.

"Harmonies poétiques et religieuses " de Franz Liszt d'après Lamartine. Ce double CD chez Zigzag Territoires n'est pas exactement une nouveauté. Mais, à la réécoute, François-Frédéric Guy y déploie une poésie tellement incandescente

Vous êtes à nouveau en ligne