Zéro faute : une page et un site belges corrigent vos erreurs

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une page Facebook et un site Internet vous aident, depuis janvier, à écrire dans un français correct. Vous avez un ou des doutes ? Vous envoyez votre texte. Il vous revient corrigé par deux frères, deux jeunes belges passionnés, l'un d'orthographe (forcément) et l'autre par l'Internet. Une initiative solidaire qui peut aider tous ceux qui n'ont pas une orthographe correcte. Une belle idée.

L’autre info est en Belgique ce matin.  Nord Éclair m’a conduit jusqu’à Mouscron, ville francophone de Belgique située en Région wallonne. Deux frères mouscronnois ont décidé de défendre le bon français en aidant ceux qui en ont besoin à corriger leur français, leur grammaire et leur orthographe.

Jeoffrey et Maxime ont 22 ans

Ils expliquent qu’ils en avaient marre de voir des fautes d’orthographe s’accumuler notamment sur Facebook. C’est vrai que le Web n’est pas vraiment un lieu où le français est châtié. Début janvier, ils ont donc créé une page Facebook baptisée "Zéro faute".

Cela fonctionne comment ?

Vous avez un texte à écrire et vous avez un ou des doutes. Vous l’envoyez via leur page ou via leur site et il vous est renvoyé corrigé. Ensuite ils postent un commentaire sur la page Facebook afin d’expliquer à tous la règle orthographique ou grammaticale.

C’est le hobby de Maxime qui, par ailleurs, exerce le métier de laborantin. La partie web, c’est celle de son frère Jeoffrey qui est vendeur automobile mais dont le passe temps est de réaliser des sites internet.

Alors vous l’avez compris les deux frères veulent aider ceux qui n’ont pas forcément eu la chance d’apprendre à écrire correctement. Ils agissent bénévolement et animeront la page à côté de leurs heures de travail. Alors je ne veux pas les affoler mais j’ai bien peur qu’ils soient vite submergés. En tous cas je trouve ça vraiment chic de vouloir aider les gens en orthographe mais ils pourraient très bien en faire une activité payante.

J’en ai parlé avec eux. Ils envisagent éventuellement la présence de sponsors, mais ça n'est pas la priorité à l'heure actuelle. Je signale par ailleurs qu’on trouve encore, et c’est heureux, des écrivains publics qui aident les gens en difficultés à écrire leurs courriers, leurs curriculum vitae. Alors bien sûr, comme disait Stendhal, "L'orthographe ne fait pas le génie" mais il y a une anecdote qui montre que ça peut aider… L’écrivain et poète Léon-Paul Fargue avait reçu une lettre d'insultes bourrée de fautes. Il aurait fait cette réponse formidable : "Monsieur, je suis l'offensé, j'ai le choix des armes, je choisis l'orthographe. Donc, vous êtes mort". La classe !

Vous êtes à nouveau en ligne