Un nom qui tue...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un groupe de rock d'une petite ville française de la Meuse, Montmédy, qui décide soudain de changer de nom à cause du terrorisme... "Isis Child" ("Enfant d'Isis") ne supporte plus que l'on trouve des liens et vidéos qui concernent les exactions de l'État islamique (ISIS) lorsque l'on cherche ce qui concerne ses concerts sur le Web. "Isis Child" devient donc "Angel's Whisper" ("Murmure d'ange").

 Ce matin l’autre info est dans la Meuse

C’est une histoire qui va vous intéresser madame Le Pen, elle se déroule à Montmédy et c’est l’Est Républicain qui en rend compte. Un groupe de rock a décidé de changer de nom pour des raisons très compréhensibles…

Ils s’appellent comment ?

"Isis Child" ! "enfant d’Isis". Si le groupe de rock a décidé de changer de nom c’est à cause de l’État islamique. Il n’y a strictement aucun lien entre le groupe de rock français installé à Montmédy et l’État islamique d’Irak si ce n’est que le nom du groupe "Isis Child" contient l’acronyme des terroristes de Daesh autrement nommés Islamic State of Irak and Syrie, "ISIS".

Mais pourquoi ont-ils pris cette décision ?

On peut se dire que c’est exagéré mais c’est parce que vous n’avez peut-être pas fait l’expérience de saisir "Isis Child" dans un moteur de recherche sur le Web ou d’aller sur un site de partage de vidéos. Ne faites pas le test, vous n’avez aucune chance de tomber sur les rockers de Montmédy. Vous allez voir des images odieuses de propagande avec des enfants soldats en armes. Sans compter que ces dernières heures, il y a eu l’exécution d’un malheureux otage par un de ces enfants fanatisés, un français.

Et ils s’appellent comment maintenant ?

Freddy Mazzucco, le créateur du groupe qui est aussi son guitariste a décidé d’abandonner ce nom  qu’il avait déposé à la Sacem et qui devait tout à la mythologie égyptienne, puisqu’Isis est une reine mythique et une déesse funéraire de l'Égypte antique. Le nouveau nom d’Isis Child est "Angel’s Whisper" (murmure ou chuchotement d’un ange). Il faut maintenant que l’intendance suive. Il y a un concert le vendredi 27 mars au Kufa, le Centre culturel KULTURFABRIK, qui est installé au Sud du Grand Duché de Luxembourg, à Esch-sur-Alzette et sur ces affiches où jouera Angel’s Whispers c’est toujours "Isis Child" qui apparaît. Alors si je comprends la décision des rockers, je regrette quand même leur décision. C’est un des plus grands penseurs marxistes qui inspire mes regrets. Antonio Gramsci a théorisé le concept d’hégémonie culturelle. Il démontre que les dominés finissent toujours par accepter la vision du monde des dominants. La conquête du pouvoir passe par un long travail idéologique pour installer les valeurs que l’on défend et imposer à tous son hégémonie culturelle. Il fallait donc refuser de céder et d’abandonner "Isis Child" aux terroristes : les rockers auraient dû s’accrocher à leur nom. Je suis sûr, madame Le Pen, que Gramsci et l’hégémonie culturelle ça vous parle… Parce qu’imposer votre système de valeurs aux autres pour prendre le pouvoir, c’est aussi votre stratégie…

Vous êtes à nouveau en ligne