Un DJ à l'église

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une soirée toulousaine avec DJ et pompe à bière dans une église ! C'est la paroisse étudiante de Toulouse qui transforme cette église du centre-ville en discothèque, samedi, pour la 7e édition du festival Open Church qui a lieu du 26 septembre au 8 octobre. Une manière de recruter assez conforme au discours décapant du pape François même si des événements plus traditionnels encadrent la soirée.

Ce matin l’autre info est à Toulouse

C’est le site Actucotétoulouse qui m’a permis de découvrir que ce samedi une église toulousaine va se transformer en… boîte de nuit

Comment ça ?


La soirée se nomme "DJ in the Church" et elle se déroule effectivement dans l’Atrium de l’église Saint-Pierre-des-chartreux. C’est en fait le lancement du festival "Open Church". C’est la paroisse étudiante de Toulouse qui transforme cette église du centre-ville en discothèque. C’est la 7e édition du festival Open Church qui a lieu du 26 septembre au 8 octobre.

Et c’est vraiment dans l’église ?

Au niveau de son parvis couvert mais il faut effectivement franchir le seuil de l’église pour participer à la soirée, samedi. Alors attention, ce festival ce ne sont pas seulement des soirées de danse avec DJ. Pendant toute sa durée, plus de 60 groupes de la paroisse étudiante vont animer des soirées qui ont des thèmes beaucoup plus traditionnels :  adoration et évangélisation, foi et raison, scoutisme, éthique et action, charité, sacrements, louange, prière, oraison...  En fait ce festival est l’occasion pour l’Église d’entr’ouvrir ses portes pour accueillir ceux qui ont la foi, ceux qui hésitent encore, mais aussi ceux qui se  demandent comment on peut croire en Dieu, comme ceux qui veulent juste passer du bon temps et rencontrer d’autre étudiants. Il y a d’ailleurs une deuxième soirée  "DJ in the Church" le samedi 3 octobre.

Le tout ça s’achèvera de manière évidemment classique avec la messe de rentrée des étudiants, donnée par Monseigneur Le Gall, l’archevêque de Toulouse, le jeudi 8 octobre à la cathédrale Saint-Etienne. Je ne sais pas si tout ça vous surprend olivier Besancenot. En tous cas ça n’étonnera pas ceux qui se souviennent de ces quelques mots prononcés en 2013 par le Pape François en Argentine : "Je veux de la pagaille dans les diocèses! Je veux que vous alliez à l'extérieur ! Je veux que l'Église sorte dans les rues !".

Au delà de ces festivités toulousaines, que vous inspire ce pape qui reste évidemment inflexible et sérieux comme un pape sur les mœurs, mais dont les mots les plus durs sont le plus souvent destinés à fustiger le capitalisme, les dérives du marché, les excès et les égoïsmes des plus riches ? Est ce que finalement celui que l’on nomme déjà le  "pape des pauvres"  ne donne pas une leçon et un sacré coup de vieux au "extrêmes gauchistes" comme vous Olivier Besancenot ?

Vous êtes à nouveau en ligne