Trop de vélos...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Vendre un ou deux vélos sur le site Le Bon coin, c'est possible. En vendre 900 dans l'année grâce à plus de mille annonces, ça devient louche et on s'expose à une dénonciation. Le nantais à qui s'est arrivé a été dénoncé, perquisitionné et il sera jugé en septembre pour ce commerce non déclaré qui lui aurait rapporté plus de 60 000 euros en un an sans qu'il paye quoi que ce soit en retour...

L’autre info est à Nantes ce matin…

C’est Ouest France qui raconte la drôle d’histoire d’un garçon qui aimait beaucoup trop les vélos…

C’est à dire ?

Nous sommes face à une dénonciation. En fait, c’est un chômeur de 32 ans dont la particularité est d’avoir posté 1.111 annonces sur le site leboncoin.fr pour vendre essentiellement des vélos entre mars 2015 et janvier 2016. Ça fait deux à trois annonces par jour quand même… Ses dernières annonces lui auront été fatales. Un internaute alerté par huit annonces de ventes de vélos mises en ligne par notre vendeur a envoyé un message anonyme qui a alerté des policiers…


Et qu’est ce qui lui est arrivé ?

Il a été interpellé jeudi dernier, le matin, dans son appartement. La perquisition a entrainé la découverte d’une caverne d’Ali Baba entièrement dédiée au culte du vélo . L’homme est soupçonné de recels de vols de cycles, mais pour le moment l'enquête n'a pas permis de confirmer cette suspicion. En revanche, il va devoir rendre des comptes à la justice de son activité non déclarée de revente des vélos au préjudice de l'Urssaf et des impôts. En fait, il achetait les vélos sur leboncoin.fr ou dans des vide-greniers,. Il les retapait puis une fois remis en état, il les revendait. C’est ce que raconte dans Ouest France ce que les journalistes appellent "une source proche du dossier". D’après la même source, il se faisait à peu près une marge de 20 € sur les vélos qu’il revendait en  moyenne 90 €. Ce qui donne tout de même un chiffre d'affaires estimé à 63.000 € pour une année !  C’est pas mal pour mettre du beurre dans les épinards surtout quand il n’y a pas d’épinards. Après 24 heures de garde à vue, il a été remis en liberté. Il est convoqué devant le tribunal de grande instance en septembre. Je plaide pour l’indulgence. Après tout notre vendeur de vélo en ligne a respecté à la lettre ce que disait au 18ème siècle du commerce le philosophe Fourier :  "Le commerce est l'art d'acheter trois francs ce qui en vaut six et de vendre six francs ce qui en vaut trois ". Pas mieux !

Vous êtes à nouveau en ligne