Tirez-moi de là !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un code qui permet aux jeunes femmes déçues par leurs rendez vous galants d'un soir d'appeler au secours les barmen. C'est dans les toilettes de femmes que figurent les deux prénoms "magiques" qu'il faut invoquer pour que les barmen comprennent qu'il leur faut intervenir et voler à leur secours. Bientôt le même panneau dans les toilettes des hommes ? Ce serait vraiment équitable et nécessaire.

L’autre info est à Londres, ce matin…

Plusieurs médias anglo-saxons parlent depuis quelques jours d’un bar londonien qui a trouvé l’arme fatale pour sauver les jeunes femmes embarquées dans un sale rendez-vous…

C’est à dire ?

Vous savez bien, Nicolas, que les sites Internet de rencontre comme Tinder suscitent des rendez vous entre des gens qui ne se sont jamais vus. Il peut arriver que le premier face à face soit très très décevant. The Brickyard, un pub situé au nord de Londres, à Saint Albans a donc installé une pancarte dans les toilettes pour femmes pour venir au secours de celles qui se retrouvent dans ce genre de situation très gênante…

On y lit quoi ?

Voici le texte : "Si vous avez un rendez-vous et que ça ne se passe pas bien, venez au bar et demandez à parler à Rachelle ou Jennifer. Nous vous sortirons de là et/où vous commanderons un taxi. Votre sécurité et votre bonheur sont notre priorité. Si quelqu'un vous dérange ou vous met mal à l'aise, dites-le nous. Nous les écarterons discrètement et, si nécessaire, leur demanderont de partir. The Brickyard est un endroit sûr et agréable, nous voulons que vous passiez des bons moments. Parlez-nous en et nous réglerons vos problèmes " Voilà, c’est clair.

Vous l’avez compris, le code ce sont les prénoms Rachelle ou Jennifer. Dès qu’une jeune femme les prononce, les barmen comprennent qu’elle n’en peut plus du gros lourdingue qui partage leur soirée et qu’il faut la tirer de là d’urgence. Le site Mashable précise que cette idée est venue après que des jeunes femmes aient demandé de l’aide aux barmen. Je trouve que cette initiative est louable mais il ne faut pas croire qu’il n’y ait que des balourds. Il y a aussi des jeunes femmes insupportables ou trop entreprenantes que les hommes, aussi, peuvent avoir envie de fuir au premier rendez-vous. En conséquence, égalité des sexes oblige, il faut impérativement qu’une pancarte similaire soit affichée dans les toilettes hommes. J’ai lu que c’est  dans les intentions du patron du pub. D’ici là, méditez ce conseil avisé de Woody Allen:  "Le bisexuel a deux fois plus de chances le samedi soir "

Vous êtes à nouveau en ligne