Talons plats interdits

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une réceptionniste anglaise virée de son boulot - une société de finance - pour avoir refusé de porter des talons hauts, vient de lancer une pétition sur le site du Parlement britannique. Plus de 100 000 signatures ont été déjà recueillies. L'enjeu de la pétition est de faire changer la loi qui autorise - encore - ce type de licenciements pour atteinte au code vestimentaire d'une entreprise.

L’autre info est à Londres ce matin…

20 minutes reprend une information qui fait beaucoup de bruit dans les médias britanniques. L’histoire d’une réceptionniste virée de son boulot pour un motif étonnant.

Quel motif ?

Nicola Thorpe a 27 ans et elle est actrice : elle a notamment joué dans des épisodes de la série « Docteur Who ». Ça ne l’a pas empêchée d’être virée de son boulot dans la société d’audit PricewaterhouseCoopers, après avoir refusé de se présenter avec des chaussures à talons hauts, entre cinq et dix centimètres, conformément à ce qu’indique le règlement interne.

Elle avait demandé à porter des chaussures plates, en expliquant à ses supérieurs qu’elle aurait du mal à travailler une journée entière en hauts talons. Elle leur avait surtout demandé une raison valable pour expliquer que des chaussures plates portent atteinte à son travail.

C’est légal ?

Comme l’explique la BBC, cette histoire n’est pas une première. La loi britannique autorise le licenciement d’un employé ne respectant pas le code vestimentaire de l’entreprise "à condition qu’il soit donné aux employés assez de temps pour acheter les vêtements et chaussures appropriés" ; ce qui semble avoir été le cas de Nicolas Thorpe.

Selon le cabinet chargé de rédiger les contrats des employés de PwC, Nicola Thorpe aurait bien signé "le code vestimentaire de l’entreprise" à son arrivée et serait donc en tort. L’affaire a rebondi parce que Nicola Thorpe vient de lancer, sur le site du parlement, une pétition qui court jusqu’en novembre 2016, pour demander une modification de ladite loi et permettre aux femmes de ne pas porter de talons sur leur lieu de travail si tel est leur souhait. Pétition qui a déjà atteint plus de 100 000 signatures.

Il va de soi qu’au-delà de l’aspect juridique ou légal et même des questions de santé publique -  ce n’est pas bon de porter des talons hauts une journée entière - cette histoire montre comment les clichés sexistes sont toujours bien présents. Pas besoin de faire un dessin pour comprendre les représentations qui accompagnent les talons hauts, le côté sexy qu’ils véhiculent.

Faut-il rappeler aux hommes, voire à certaines femmes, qu’être sexy au boulot n’est jamais une obligation pour une femme ? Alors je sais bien que Marilyn Monroe disait "Donnez à une femme les bonnes chaussures, et elle pourra conquérir le monde". Mais le problème c’est que ça a plutôt mal fini…