T'as vu l'info : "Moi, président normal"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Une photo de François Hollande a attiré l'oeil de Guy Birenbaum. Une photo de François Hollande postée sur le compte Twitter de l'Elysée samedi. Premier jour des journées du patrimoine.

C’était ce week-end les Journées du patrimoine. Pour ma part j’ai juste visité mon canapé, mais j’ai vu passer sur le Web une photo de François Hollande. Elle vient du compte Twitter de l’Elysée qui l’a postée samedi à 15h31. On y voit le président de la République assis de trois quart à son bureau, qui pose face à une trentaine de visiteurs, portables et appareils photos en mains. Ils sont tenus à distance par une corde rouge, sauf une jeune femme qui est devant la corde. Le Président lui, sourit. Il a devant lui une feuille et un stylo. Sa mallette est tout près sous une desserte à côté du bureau où sont posés les journaux et un gros livre sur L’Elysée.

Je me demande qui a bien pu avoir l’idée de publier cette photo du Président. Je pensais que les fausses bonnes idées genre  "Moi, Président normal " s’étaient brisées avec le bruit, les fracas et la fureur du terrorisme. Bah non. Alors les opposants et les moqueurs se régalent sur les réseaux sociaux. On les comprend. On se croirait dans la réserve du Musée Grévin. Personne ne serait surpris qu’un gardien moustachu à casquette entre dans le champ pour épousseter la statue de cire du Président figé. L’image, surannée, a aussi un petit côté  "Us et coutumes à la cour de Versailles" quand tout était mis en scène notamment sous Louis XIV : le petit lever du roi, le grand lever, le déjeuner, etc. Jusqu’au souper puis au coucher. Si le message subliminal derrière la photo, c’est de nous glisser que le Président Hollande appartient à notre Patrimoine, là il a plutôt l’air de faire partie des meubles. Mais du coup, on se dit qu’il pourrait être embarqué, sur sa chaise, dans le prochain déménagement.

 Le dicton du jour

 "A la Sainte Emilie, ça commence à sentir l’halali"…  

 


T'as vu l'info : "Moi, président normal" par franceinfo

Vous êtes à nouveau en ligne