T'as vu l'info ? Mémoires interrompus

L'ancien président des États-Unis, Barack Obama pourrait toucher une avance de 20 millions de dollars pour l'écriture de ses mémoires, d'après un magazine américain. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

Il y a quelques mois, j’avais évoqué les sommes faramineuses qui circulent aux États-Unis pour les mémoires de Barack Obama. Ça se précise. D’après Le Parisien, qui cite Hollywood Reporter,  Barack Obama pourrait toucher environ 20 millions de dollars d'avance sur droits, pour raconter ses huit ans à la Maison Blanche. C’est la maison d'édition Random House, chez qui Obama a déjà publié deux livres, qui serait la mieux placée. 

Malheureusement, le marché français n’a rien à voir. François Hollande, qui a réussi l’exploit de ne pas pouvoir se présenter une deuxième fois, n’est pas près de vendre ses mémoires pour 20 millions d’euros. Président Bavard  a déjà tout dit dans plusieurs livres de journalistes dont il n’est pas l’auteur et qui ne lui ont donc pas rapporté un centime, mais des tonnes de problèmes. En plus, il paraît que Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les deux auteurs du livre Un Président ne devrait pas dire ça, ont encore de quoi écrire un deuxième tome.

Le pactole est attribué à... ?

Je ne parle pas non plus du livre de madame Trierweiler Merci pour ce moment qui a aussi rapporté beaucoup d’argent à son auteur et que des emmerdements à son sujet, François Hollande. Même punition pour Nicolas Sarkozy. Il va devoir continuer les conférences pour gagner son argent de poche. A force de partir, de revenir et surtout de changer, il a déjà tout dit et tout changé dans plusieurs livres. Alors il pourrait quand même y avoir un politique français  "bankable" dans les mois qui viennent.

Hier soir, François Fillon a dit au 20 heures de TF1 qu’il ne serait pas candidat s’il était mis en examen. Si, par malheur pour lui, ça arrive, il pourra toujours écrire les Mémoires interrompus du gars qui a écrasé la primaire de son camp, qui a commencé sa campagne en marchant sur l’eau, qui a failli se présenter et qui a dû se retirer. Allez, au bas mot, en France, ça peut lui rapporter 500 000 euros : 

Le dicton du jour

À la Sainte Angèle, Obama encaisse et Fillon gèle.                                                         


Mémoires interrompus par franceinfo