T'as vu l'info ? Macron et si c'était toc ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Emmanuel Macron serait déjà pour le magazine "Challenges" le prochain président de la République. Son titre accrocheur : "Et si c'était lui" font réagir avec humour Guy Birenbaum.

C’est à cause de la Une du magazine Challenge. "Emmanuel Macron. Et si c’était lui…" Je veux dire solennellement à tous les patrons de journaux qui nous écoutent que nous n’en pouvons plus de ce titre, bidon, usé jusqu’à la corde.  "Et si c’était lui"… Qui que soit le "lui", je vous demande de vous arrêter. Ou alors gardez ce titre pour le jour où un Luis sera en situation. "Et si c’était Luis", là ça aurait de la gueule. Il reste à trouver le Luis…

En même temps, je comprends la tentation des journalistes de Challenge concernant Emmanuel Macron. Je pense que pendant les réunions de préparation de leur couverture sur Emmanuel Macron, ils ont écouté la chanson de Megan, la chanteuse, pas la voiture, "Et si c’était lui". C’est dans la comédie musicale Les Trois mousquetaires. On croirait que ça parle d’Emmanuel Macron : "Comme tombé du ciel. Il semble n'avoir peur de personne. Comme tous les rebelles, il fait face et jamais n'abandonne. Il se dit fidèle jusqu'à se brûler les ailes." Bon pour la fidélité ça colle moyennement… Mais pour le reste, c’est tout lui !

Les proches d'Emmanuel Macron : que des hommes

Il y a un autre problème que le titre. Laurence Parisot, l’ex-patronne du MEDEF qui lit Challenge a interpellé Emmanuel Macron sur Twitter. Il faut dire qu’elle est tombée sur une inquiétante infographie de la "Galaxie Macron", "The Macron Galaxy", où il est entouré de ses proches. Et là c’est du 100% mec, pas l’ombre d’une femme. Onze hommes. Pour un tel punk qui veut faire péter le système, ça la fout mal. Et puis alors, niveau couleurs, je ne vois que du blanc. L’entourage de Macron ? Un monochrome aussi uniforme et pâlichon que les vieux machins que Macron prétend ringardiser. La révolution c’est comme l’amour. Il n’y a pas de révolution, il n’y a que des preuves de révolution. Emmanuel Macron ? Et si c’était toc ? 

Le dicton du jour

"A la Saint Jérôme, la bande à Macron manque beaucoup d’arômes"

Vous êtes à nouveau en ligne