T'as vu l'info ? Ma femme a un emploi furtif

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'épouse de Françoise Fillon a été rémunérée pendant huit ans comme attachée parlementaire de son mari, selon "Le Canard enchainé". Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

Je dois vous avouer mon embarras matinal. J’aurais bien aimé vous parler de l’emploi furtif – j’ai pas dit fictif, hein, j’ai dit furtif –, voire inconnu, d’attachée parlementaire de Penelope Fillon auprès de son époux François Fillon, 500 000 euros bruts. Mais je ne peux pas, en fait. Allez, on se dit tout. On est entre amis. Tous les matins.

C’est ma femme qui écrit mes chroniques à ma place. Je vais vous raconter comment ça se passe à la maison. "Je me lève et je te bouscule. Tu ne te réveilles pas, comme d'habitude." Alors là, quand même, je bouscule madame un peu plus fort. Elle se réveille et, comme d’habitude, elle trouve un sujet à ma place, qu’elle écrit et qu’elle me dicte au téléphone. C’est ça, la vie douloureuse de celles et ceux qui, comme madame Fillon, travaillent dans l’ombre. Comme je ne peux donc pas décemment traiter ce sujet qui me touche de trop près, je suis allé chercher une info aux antipodes de cette histoire qui ne sent pas très bon pour François Fillon.

Les égouts et les couleurs...

Et je suis allé la trouver dans les égouts ! J’ai découvert sur le site Tuxboard l’incroyable travail d’un photographe allemand, Grey Hutton. Il a photographié à Berlin une série d’objets qui ont été rejetés dans les eaux usées des toilettes. C’est inouï ! Je vous fais l’inventaire : un dentier, une brosse à dents, une carapace de tortue, un marteau, des balles, un volant de badminton, une bouteille d’alcool, des lunettes de soleil, un rasoir, un porte-clefs avec des clefs, un petit canard en plastique, une montre, une petite voiture… Ça me rappelle le travail formidable de deux autres photographes, français, Bruno Mouron et Pascal Rostain qui exposent depuis des années des photos du contenu des poubelles de stars, de la planète people. Et du coup, si on photographiait aussi les poubelles ou la sortie des égouts des candidats ? Qu’est-ce qu’on y trouverait ?

Le dicton du jour

 À la Saint Apollos, dans les égouts des politique, y’a du matos.


Ma femme a un emploi furtif par franceinfo