T'as vu l'info ? Le tweet pathétique de Christine Boutin

Ce mercredi 21 septembre a été marqué par la rumeur de la mort de Jacques Chirac. Une rumeur accentuée par l'annonce de la mort de l'ancien président de la République par un tweet de Christine Boutin. Guy Birenbaum revient sur ce tweet.

Mercredi 21 septembre, l’ancienne ministre –rien que ça c’est drôle quand on y pense, Christine Boutin ancienne ministre–, l’ancienne ministre donc a annoncé dans la matinée sur le réseau social Twitter le décès de Jacques Chirac en trois mots : "Mort de #Chirac". Peu après Frédéric Salat-Baroux, époux de Claude Chirac et gendre de l’ancien président, faisait une déclaration à l’AFP pour demander le respect de la tranquillité de Jacques Chirac. C’était avant qu’on apprenne l’hospitalisation de Mme Chirac.

Sans se démonter, la si chrétienne Mme Boutin a expliqué au Monde que "l’information" lui avait été  "donnée par une source qu’elle estime sûre". J’ai beau travailler sur franceinfo, chaîne d’information en continu du service public, je ne comprendrai jamais pourquoi certains veulent toujours être les premiers à annoncer un décès, avant les autres…

En fait, quand je dis que je ne comprendrai jamais, c’est faux, je suis trop vieux pour ne pas avoir pigé le sordide manège des minables qui profitent des pires occasions pour tenter d’attirer la lumière sur eux. Surtout quand la lumière vient de plus haut qu’eux, qui croupissent dans la pénombre.

Et je ne dis pas seulement ça pour la pathétique madame Boutin… C’est tous les jours, depuis que les réseaux sociaux existent, des hyènes s’y paient un quart d’heure d’indécence, parce que franchement, ça fait longtemps que le quart d’heure de gloire d’Andy Warhol a été enfoncé et défoncé. Alors que Jacques Chirac écrivait en 2010 pour la Revue des Deux Mondes un hommage à Philippe Séguin, il a interrogé ses collaborateurs. "Pour moi, qui fera mon éloge funèbre ? Vous direz des choses gentilles que vous ne pensez pas !" Une chose est sûre, quand ce jour arrivera, tout le monde se passera de la charité de Madame Boutin.

Le dicton du jour

"A la saint Maurice, essayons de pardonner à ceux qui nous salissent"


La pathétique Christine Boutin par franceinfo

Vous êtes à nouveau en ligne