T'as vu l'info ? Le bal des primaires

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Certains électeurs de gauche iront voter à la primaire de la droite, dimanche. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

Camarades électeurs de gauche… Vous qui allez voter dimanche à la primaire de la droite et du centre, écoutez mes conseils. D’abord, ce soir, jueid 17 novembre, ne regardez pas le dernier débat. Si vous regardez, vous allez voir qu’ils sont vraiment tous très très de droite et vous allez être malades dimanche.

Passons maintenant aux conseils pratiques pour ne pas vous faire repérer dans la queue. Ne portez pas de tee-shirt "Legalize it", avec une énorme feuille de cannabis. Et ne fumez pas de pétard dans la file, pour vous détendre. L’électrice et l’électeur de la droite et du centre fument, comme vous, mais pas en allant voter. Et si vous voulez vraiment arriver apaisés, avalez deux anxiolytiques… Ça ira tout seul.

Vieux numéro

Dans la mesure du possible, venez avec vos enfants pour jouer le côté famille. Si vous n’avez pas d’enfants, empruntez-en deux ou trois. Trois c’est mieux, si vous pouvez... Surtout, ne lisez pas ostensiblement Libération ou l’Humanité pour jouer les rebelles. Venez avec le Figaro Magazine du week-end. Pas la peine de l’acheter, volez-le dans la salle d’attente de votre dentiste. Mais attention ! Ne piquez pas un vieux numéro, là vous seriez repérés

Une fois arrivés dans le bureau de vote, ne faites pas les malins et signez sans réfléchir la charte qui dit "Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France".

Enfin, au moment de voter, enfoncez vos écouteurs dans les oreilles. J’ai LA chanson qui colle… 

"Devinez, devinez, devinez qui je suis
Derrière mon loup,
J'embrasse qui je veux, je veux
Aujourd'hui, (aujourd'hui) tout est permis (tout est permis)
Aujourd'hui, (aujourd'hui) tout est permis (tout est permis)
Au bal masqué, ohé, ohé !"

Le dicton du jour

"A la sainte Elisabeth, surtout, dimanche, ne faites pas de couillette"

Vous êtes à nouveau en ligne