T'as vu l'info ? La boule de cristal pour 2017

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le journal "Les Echos" publie mardi ses prédictions pour l'année qui vient de débuter. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

Les Echos publient dans leur rubrique "Monde", mardi 3 janvier, une pleine page intitulée "Les événements qui marqueront 2017". Vous voyez la prise de risque ? Il y a 11 prédictions, qui commencent par "L’imprévisible Trump va bouleverser la donne". C’est plutôt drôle d’annoncer comment va se comporter un homme dont on écrit qu’il est "imprévisible", non ? Deuxième pronostic : "Vladimir Poutine pourrait durcir le jeu envers l’occident". Vous avez remarqué le conditionnel ? "Vladimir Poutine pourrait".

Et si Marine Le Pen...

Moi aussi, c’est pareil, je "pourrais" avec un "s", puisque c’est du conditionnel et pas du futur, je "pourrais" durcir le jeu envers l’occident. Mais je ne vais pas le faire. Le pire, c’est la troisième entrée de ce grand loto des Echos : "Les jihadistes devraient continuer à ensanglanter la planète". Là encore au conditionnel. Vous le sentez le malaise ? Comme avec le quatrième pronostic : "L’irrépressible montée du nationalisme en Europe". Cette prédiction est illustrée par une photo de Marine Le Pen. Pour nous annoncer quoi ? Sa présence au second tour de la présidentielle ? Son élection à l’Elysée ?

Vous pouvez le dire ?

Ça continue comme ça avec sept autres prévisions. Je ne veux pas en rajouter mais s’il y a une chose que j’ai appris des années qui passent, c’est que personne ne peut écrire un 3 janvier quels sont les événements qui marqueront l’année. Personne n’a écrit le 3 janvier 2015 que quatre jours plus tard, le 7 janvier,  l’équipe de Charlie Hebdo serait massacrée… Nous, journalistes, médias, arrêtons de jouer les voyants, les madame Irma ou madame Soleil. Sinon, ça va finir façon Pierre Dac.

Le dicton du jour

À la sainte Geneviève, prédire l’avenir n’est pas mon rêve.

Vous êtes à nouveau en ligne