T'as vu l'info ? Jacqueline Gourault et François Bayrou, c'est du téléphoné

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans le "Journal du Dimanche", la ministre MoDem Jacqueline Gourault confie qu'elle reçoit des appels quotidiens de François Bayrou. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

Si je suis enthousiaste, c'est que tous les journalistes politiques de France et de Navarre sont focalisés sur ce qui s’est passé dimanche 17 décembre sur France 2 à 20h15. L’incroyable interview qui a eu lieu à l’Elysée : Emmanuel Macron interviewant Laurent Delahousse, et en marchant !

C’est bien joli tout ça, mais pendant ce temps, juste en face de l’Elysée, place Beauvau, à une vingtaine de mètres à peine en traversant la rue, un drame se noue. J’ai découvert l’intrigue dans le Journal du Dimanche. Deux personnages. L’héroïne principale se nomme Jacqueline, Jacqueline Gourault. Elle est ministre auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Jusque-là on ne savait pas trop ce que faisait Jacqueline Gourault, mais la semaine dernière, après les résultats des élections en Corse, on a appris que c’est elle qui suit spécifiquement le dossier corse.

François appelle mais Jacqueline ne répond pas

Mais on se perd, là, revenons à notre drame. Le héros masculin se nomme François. Plus torride que "Jacquie et Michel". Je vous lis le pitche tel que le résume le JDD : "Jacqueline Gourault s’en amuse : François Bayrou lui téléphone tous les jours. 'Il n’a pas réalisé que désormais je ne pouvais plus répondre tout le temps.'" Mais quelle histoire géniale ! Je connais des cinéastes français qui arrivent à faire des films avec un scénario moins épais que ça !

Imaginez. Nous sommes à la mairie de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques. Il est très tôt le matin. Il fait encore nuit. Dans la pénombre, gros plan sur un homme qui ressemble à Richard Gere – c’est lui qui l’avait dit à Karine Lemarchand dans Ambition intime. François décroche le téléphone de son bureau. Il compose nerveusement un numéro. Vous l’avez tous compris. François appelle Jacqueline. François appelle mais Jacqueline ne répond pas. Rien. Là, ce qui est vraiment moderne, un peu comme dans un Godard, c’est que le film s’arrête là. On ne saura jamais si un jour Jacqueline et François se parleront. Le mot "fin" apparaît sur l’écran et la musique du générique démarre. 

Le dicton du jour 

À la saint Gatien, il faut que Jacqueline réponde à François, qu’elle y mette du sien.