T'as vu l'info ? Il se faut se (re)mettre à lire

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La campagne présidentielle bat son plein, et en ce moment, tout le monde ne parle que de ça. Guy Birenbaum propose aux Français de faire une pause... En ouvrant un livre. 

Ras le bol de la présidentielle 2017 ! Pas de chance, il reste encore plus de 90 jours à tenir. Alors, je cherche à m’échapper. Le problème, c’est que dès que je passe devant une télévision allumée, je tombe sur des débatteurs qui défendent leur champion, ou sur des éditorialistes, à écharpe rouge ou sans écharpe rouge, qui ont un avis sur tout. Et surtout un avis… dont on se fout.

Même punition sur le web. Sur les réseaux sociaux, dans les commentaires des sites d’information, les forums, la mauvaise foi est totale entre les partisans de l’un ou de l’autre. Tout le monde s’insulte. C’est affreux. Et comme avec les primaires de la droite et de la gauche, on se tape non plus deux tours de présidentielle, mais six tours d’élection. L’horreur.

J’en étais là quand je suis tombé sur un papier du site Slate, qui raconte qu’un contributeur du site Quartz nommé Charles Chu a décidé de lire des livres au lieu de stagner sur le web ou devant sa télévision. Et devinez quoi ? Il a terminé 400 livres en deux ans. En fait, si on calcule le nombre de mots lus en moyenne par minute, à peu près 400, le nombre de mots dans un essai (50 000 environ), on s'aperçoit que lire 200 essais n’occupe que 417 heures par an. Quand on sait qu’un Américain moyen passe 1 642 heures par an devant sa télé et 608 heures sur les réseaux sociaux, en ajoutant les deux, on tombe sur 2 250 heures. L’Américain qui fout en l’air pour rien ces 2 250 heures pourrait donc lire plus d'un millier de livres par an.

Alors, à la place du vacarme stérile du net et des programmes abrutissants de la télévision, pour aller mieux, il suffit de lire des livres. Et arrêtez de dire que vous n’avez pas le temps ! 

INA

Le dicton du jour

À la Sainte Marcelle, je lis des livres et ma mauvaise humeur chancelle.

RADIO FRANCE/FRANCEINFO