T'as vu l'info ? Emmanuel Macron a le nez qui s'allonge

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Malgré la promesse d'Emmanuel Macron de plus faire paraître des articles sur lui et sa famille en avril, il revient dans le Paris Match de cette semaine.

Je suis choqué. Les médias me scandalisent. C’est à cause d’Emmanuel Macron. En avril, après que son épouse Brigitte ait malencontreusement parlé à une journaliste de Paris Match et qu’il se soit retrouvé avec elle en couverture de l’hebdo, Emmanuel Macron expliquait, je le cite entre guillemets : "Mon couple, ma famille, c’est la chose à laquelle je tiens le plus, ce n’est pas une stratégie de l’exposer, c’est sans doute une maladresse, je l’assume pleinement et ce ne sera pas une stratégie que l’on reproduira". Là, ce matin, j’arrive. Je pique le Paris Match de la rédaction et vous savez quoi ? C’est terrible. Les Macron se sont encore fait piéger, les pauvres. Tous les deux. En couverture. Et sur huit pages à l’intérieur. Et les paparazzi sont tellement forts qu’ils ont réussi à les prendre en photo dans le Parc du musée Rodin, samedi 19 novembre, alors que les Macron étaient parfaitement assortis en termes de couleurs. L’écharpe de madame rappelle exactement le pull de monsieur. Il y a plus grave. Lundi 21 novembre, France 3 a diffusé un documentaire titré "Emmanuel Macron, La stratégie du météore". De manière scandaleuse, le réalisateur diffusé sur le service public des images du mariage des Macron en 2007 au Touquet. L’échange des consentements, la première valse, le discours du marié. Quelle indignité. Nous sommes sur le service public.

Et si c'était voulu ?

Vous n’avez pas honte ? Comment ne pas respecter la parole d’un homme qui a juré, promis, craché de ne pas exposer sa famille ? Et soudain, là, en pleine chronique, le doute m’assaille. Et si tout ça était voulu ? Le livre de monsieur Macron,  Révolution, sort aujourd’hui. Comme le Paris Match dans lequel Brigitte et lui se confient entre guillemets. Comme le reportage de France 3 qui a été réalisé AVEC la famille Macron qui a donné au réalisateur ses images les plus privées. Il manquait juste dans ce documentaire, la vraie bande son. La musique que le petit Emmanuel écoutait à l’âge de six ans :

 

Le dicton du jour

À la Sainte Flora, pour des idiots, tu ne prendras pas ton futur électorat.


Emmanuel Macron a le nez qui s’allonge par franceinfo

Vous êtes à nouveau en ligne