T'as vu l'info ? Des hauts et des bas

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Des sympathisants d'Emmanuel Macron ont gravi le Mont Gerbier de Jonc, en Ardèche dimanche. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

La campagne présidentielle s’enfonce tellement dans les profondeurs les plus abyssales que je pousse des petits cris de joie dès qu’il y a une initiative, même minuscule qui peut nous faire reprendre un peu de hauteur. Justement, L’Eveil de Haute Loire raconte que, dimanche 26 mars à 14 heures, des soutiens d’Emmanuel Macron se sont mis "en marche" vers le sommet du Mont Gerbier de Jonc, en Ardèche.  L’Eveil de Haute Loire explique qu’il n’y avait ni élus, ni personnalités. Ballons blancs en mains, des ballons où on pouvait lire : "Liberté, Egalité, Fraternité", les militants de Monsieur Macron ont voulu montrer qu’à l’image du mont Gerbier qui donne naissance à la Loire : "C’est avec quelques gouttes, qu’on arrive à un fleuve énorme". C’est beau comme une rédaction de ma fille de 10 ans.

La Roche de Solutré fait des petits

Il ne faut pas non plus imaginer que grimper au sommet du Mont Gerbier de Jonc, c’est l’exploit du siècle. Je suis  allé sur le site ardeche-guide.com  constater que le mont Gerbier de Jonc culmine à une altitude de 1 551 mètres. Et il ne faut pas plus de 30 minutes pour arriver au sommet. C’est pas l’Everest. Ni même le Mont Blanc ! D’ailleurs 500 000 personnes l’escaladent tous les ans. Mais je salue tout de même l’idée de gravir des cimes ou de se diriger vers un sommet. Voilà qui nous change des candidats qui nous tirent tellement vers le bas qu’à force, s’ils se mettaient à creuser, ils finiraient par trouver du pétrole. Si j’étais militant des Républicains et soutien de François Fillon, j’aurais un peu l’impression d’être enfoncé jusqu’aux genoux dans les sables de la Dune du Pilat, 110 mètres de haut ! Quant aux militants socialistes, ils sont comme Benoît Hamon, en pleine glissade. Ils dévissent. On va leur offrir un piolet et des crampons pour qu’ils remontent.

Le dicton du jour

 À la Saint Habib, j’en connais un ou deux qui devraient demander un remontant au toubib.


Des hauts et des bas par franceinfo
RADIO FRANCE / FRANCE INFO

Vous êtes à nouveau en ligne