T'as vu l'info ? Avant le second tour des législatives, les candidats doivent se faire connaître

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un jeune homme de 18 ans a projeté un clip de 10 secondes sur un immeuble de Tours qui n'a été vu par personne. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

Une information publiée par la Nouvelle République m’a inspiré. Un jeune Tourangeau de 18 ans, Valentin Jacquet,  a réalisé une performance dimanche 11 juin à l'aube. Il a projeté une vidéo dont il est l’auteur à cinq heures du matin sur un immeuble du centre-ville de Tours, en face du sien. Il dit que son objectif est de faire passer des messages pour la planète.  En vrai, il fait sa com. Il a pris son vidéo projecteur et à 5 heures du matin, il a balancé son petit clip de moins de 10 secondes sur les immeubles d’en face, sur une hauteur équivalente à cinq étages.  Et surtout il a filmé la scène de façon à publier la vidéo de sa performance sur le web. Parce que forcément à 5 heures du matin, à Tours, personne n’a rien vu. Je trouve très bonne cette initiative qui a pour but de faire connaître Valentin qui propose des vidéos aux commerçants ou à la ville de Tours.

Faites comme Valentin, montrez-vous !

J’en connais d’autres qui devraient faire comme Valentin s’ils veulent s’en sortir dimanche prochain. Je pense aux candidats qui ont le malheur d’affronter un candidat de la République en marche au second tour des législatives. Il faut qu’ils y croient. Pour avoir une petite chance de s’en sortir. Qu’ils soient à fond et qu’ils utilisent tous les moyens du genre de la vidéo géante.  Vous êtes  socialiste, Républicain, France insoumise, Front national ou je ne sais quoi. Tentez tout ! Jetez-vous en parachute du monument le plus haut de votre ville en criant votre nom, vous allez peut être vous écraser mais au moins votre nom passera à la postérité. Menez campagne en stand up paddle sur le fleuve qui traverse votre circonscription. Déguisez-vous en animal de compagnie géant, un poussin bien jaune, et arpentez les rues en poussant des petits cris. Faites quelque chose pour nous sauver du parti unique et de la majorité absolue. On lâche rien ! :

Le dicton du jour

À la Saint Antoine, il faut tout faire pour que la majorité absolue s’éloigne.