T'as vu l'info ? Au théâtre hier soir

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

François Hollande n'a pas vu dimanche le débat de la primaire de la gauche. Il était au théâtre. Cela n'a pas échappé à Guy Birenbaum.

Alors que le deuxième débat de la primaire de la Belle alliance populaire avait lieu dimanche 15 janvier à 18 heures, François Hollande, lui, était au théâtre, aux Bouffes Parisiens, au milieu du public, au sixième rang, avec sa ministre de la Culture Audrey Azoulay. Il assistait à la dernière, c’est un détail important, du spectacle de Michel Drucker. Le plus drôle, c’est que les candidats de la BAP s’affrontaient depuis le Studio Gabriel qui est le studio de télévision qui ? Notamment de Michel Drucker et de ses émissions les plus fameuses, Studio Gabriel, Champs-Elysées, Vivement dimanche, Vivement dimanche Prochain

À partir de là il y a deux écoles. Soit vous êtes plutôt dans l’époque et vous savez qu’en 2017, n’importe qui, et a fortiori un président de la République, peut regarder en "replay" n’importe quel programme télévisé, à n’importe quelle heure, pas forcément en direct. D’ailleurs, d’après Le Parisien, le président a dit en arrivant : "C’est un rendez-vous pris de longue date que j’ai voulu honorer. Le débat, je pense le regarder en replay."

Comprenne qui veut

Mais il y a une autre possibilité. Vous pensez, au fond de vous, que le président, forcé à renoncer à la primaire, a voulu ostensiblement envoyer un message très visible au futur candidat de son ancien camp. Une sorte de bras d’honneur destiné aux cinq anciens ministres qui y participent, madame Pinel, messieurs Hamon, Montebourg, Peillon et Valls.

Dans ce cas, vue la publicité médiatique donnée à l’escapade présidentielle, qui a même été signalée en plein débat par une des journalistes, Ruth Elkrieff, c’est vraiment réussi. Surtout quand on sait que le titre du spectacle de Drucker est Seul avec vous.

Le dicton du jour

À la Saint Marcel, la Belle alliance populaire, François Hollande s’en bat les aisselles.


Au théâtre ce soir par franceinfo
RADIO FRANCE / FRANCE INFO

Vous êtes à nouveau en ligne