T'as vu l'info ? Après un livre polémique, François fait des vidéos

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le sujet du moment est un livre sur Francois Hollande :  Un président ne devrait pas dire ça... Ce livre est une synthèse d'une soixantaine de rendez-vous entre le président et deux journalistes, Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Evidemment ce livre fait polémique comme l'a constaté Guy Birenbaum. 

Depuis 24 heures tout le monde ne parle que de ça. Le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Un président ne devrait pas dire ça. Le résultat de 61 rendez-vous entre le président et les journalistes. Un président qui a vu des dizaines de fois d’autres journalistes pour d’autres livres. Mais nous sommes en 2016. Un président connecté doit être hyper-présent aussi sur le web. Dans les semaines qui viennent il va donc se démultiplier pour atteindre d’autres publics via Internet. Dans ce but, les communicants de François Hollande lui ont présenté la fameuse youtubeuse EnjoyPhoenix. Marie Lopez, de son vrai nom, qu’on a vu dans Danse avec les Stars, a 2 600 000 abonnés sur sa chaîne YouTube.

Ça passe aussi par les jeunes

Le président a compris l’importance des jeunes. Il a donc enregistré plusieurs vidéos avec elle et l’Élysée, si doué en communication, va bientôt les partager sur les réseaux sociaux. Des recettes de cuisine, des tutoriels, des tutos, de maquillage ! Eh oui, un président ça se maquille forcément tous les jours, nous connaîtrons donc, tous les trucs du président pour entretenir sa peau. Il se murmure aussi qu’on connaîtra enfin le secret de la couleur si réussie de ses cheveux. Son coiffeur, vraiment payé 9895 euros par mois, aurait témoigné. Un autre projet est à l’étude. On sait que les communicants de l’Élysée ne veulent pas que le président aille s’épancher sur le canapé de Karine Lemarchand, dans Ambition intime. Il n’ira pas non plus chez Cyril Hanouna. En revanche, Gaspard Gantzer son conseiller, l’aurait convaincu d’être le premier président français à incarner son propre rôle dans une web série ; un House of Cards à la française. Le souci c’est que c’est Jean-Marc Morandini qui devait la produire et que sa mise en examen a contraint à suspendre le tournage. Bon. Tout ce que je viens de dire est faux. Mais comme disait Einstein : "Rien n'est plus proche du vrai que le faux".

Le dicton du jour : 

À la Saint Géraud, comme Norman, François fait des vidéos. 

Vous êtes à nouveau en ligne