Poupées gonflantes

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un patron chinois n'a rien trouvé de mieux que d'offrir à ses employés - hommes - des poupées gonflables, en lieu et place de leurs bonus financiers de fin d'année. Les femmes ont eu des cadeaux très différents. Les patrons chinois substituent souvent des objets aux bonus en argent. Les employés ont pris l'habitude de partager leurs images de ces objets sur le réseau social chinois Weibo.

 L’autre info est en Chine ce matin…

Le Daily Mail sort une information qui m’a laissé rêveur. Un patron chinois nommé Wang Yuzhu a offert à ses employés un drôle de cadeau en guise de bonus de fin d’année…

Quel genre de cadeau ?

Des poupées gonflables… Des vraies avec tout ce qu’il faut là où il faut… Cet étrange cadeau dont on ne peut pas dire qu’il soit d’un goût optimal remplace la prime en espèces de fin d’année. Une prime qui représente quelque chose comme de une à six fois le salaire mensuel…

Mais il a vraiment offert ça à tous ses salarié(e)s ?

Je vois bien ce que vous voulez dire… Non… Cet élégant présent était réservé aux hommes célibataires. Dans Le Quotidien du Peuple le PDG explique avoir voulu faire plaisir, c’est le mot qui convient, à ses salariés les plus jeunes nés dans les années 80 ou 90. Quant aux femmes, pas de poupées gonflables de sexe masculin pour elles. Elles ont eu droit à des sauces de cuisson épicées, des sandales, des kits de bricolage et des déshumidificateurs. Pourquoi des déshumidificateurs ? Parce que la ville de Guangzhou qui se trouve dans la province du Guangdong est très humide… Alors il faut préciser que d’après le Daily Mail, il est assez courant que les patrons chinois remplacent les bonus par des objets. D’ailleurs sur le réseau social Weibo, une sorte d’équivalent de Twitter, les salariés chinois ont pris l’habitude de partager les photos des bonus les plus surprenants qu’ils reçoivent chaque année. Par exemple des plants d’arbres, des cordes, des pommes, des bouteilles de sauce de soja ou des barres de céréales épicées ! Le Daily Mail a justement repéré sur le réseau social Weibo des photos de la cérémonie de remise de ces poupées gonflables. Après je me demande comment un employé fait pour rentrer à la maison avec une poupée gonflable gonflée sous le bras… et surtout comment il explique à sa femme :  "Ce n’est rien Chérie, c’est juste ma prime de fin d’année !"Mais après tout pourquoi pas ?  Comme disait l’immense Jean Yanne "On peut se demander si ça n'est pas mieux de passer ses soirées avec une poupée gonflable qu'avec une femme gonflante ". Moi, je me demande si on peut toujours dire ça aujourd’hui sur le service public !

Vous êtes à nouveau en ligne