"Non" c'est "Non" !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Il y aurait une manière universelle de manifester le refus, la négation ; une façon commune de dire "non". Une manière physique liée à des expressions du visage qui seraient donc les mêmes, quelle que soit la culture, la nationalité, l'origine de celui qui manifeste son refus. Telle est la conclusion d'une étude menée par des chercheurs de l’Ohio State University, récemment publiée aux États-Unis.

L’autre info est aux États-Unis ce matin…

Le site Slate reprend une étude publiée par Discover Magazine. Une passionnante étude qui tend à prouver que nous disons tous  "non"  de la même manière.

C’est à dire ?

En dépit du fait que nous ne parlons pas tous la même langue, notre façon d’exprimer un refus serait universelle.

Mais comment peut-on affirmer ça ?

C’est ce que montre une publication parue dans le journal scientifique Cognition. Des chercheurs de l’Ohio State University ont analysé ce qu’ils nomment la  "Not Face", littéralement le visage du  "non" sur 158 personnes. En fait ce visage du  "non"  serait composé de trois expressions distinctes : le dégoût, l’énervement et le mépris. Pour arriver à cette conclusion les chercheurs de l’Ohio ont mené plusieurs expériences. Ils ont demandé à leurs cobayes de reproduire une expression faciale de négation aussi clairement que possible, en minimisant les mouvements de la tête. Lors d’un autre test les cobayes devaient mémoriser une phrase dans leur langue natale – l’anglais, le chinois, l’espagnol - puis la prononcer à l'oral comme s'ils étaient en pleine conversation. Une troisième expérience identique à la deuxième a été menée mais en utilisant cette fois, le langage des signes. Tout ça était évidemment filmé. L'étude conclue, je la résume sommairement, que la "Not Face", le visage du "non" est globalement identique partout. Les sourcils se froncent, le coin de la bouche se resserre, et le menton se contracte. Il s’agirait d’une expression unique de la négation chez les gens de différentes cultures. Et ils manifesteraient cette négation en utilisant les mêmes muscles faciaux que ceux utilisés pour exprimer un jugement moral négatif.  Ce qui est vraiment passionnant c’est que cette expression faciale de l’émotion pourrait avoir précédé et influé sur le langage. J’aime l’idée que partout dans le monde on dise  "non" de la même manière.  Un  "non" qui peut provoquer des réactions similaires. Ce que tend à prouver un proverbe turc :  "Une demande fait un mauvais visage ; un refus en fait deux". 

Vous êtes à nouveau en ligne