Let It Beer

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Paul McCartney brasse de la bière. Mais attention, il ne la vend pas. Il en réserve l'exclusivité à des amis ou à des proches à qui il offre des caisses de son breuvage brassé dans sa propriété. La bière est tout ce qu'il y a de plus naturelle et bio. Même si on ne peut pas l'acheter on en trouve des bouteilles, ça et là, sur le Web, récupérées par des petits malins, à destination des fans.

L’autre info est en Grande Bretagne ce matin…

À la faveur d’un article du Sun repris par le site canadien Canoë j’ai découvert que Sir Paul McCartney ne fait pas que de la musique…

Et que fait-il d’autre ?

À l’instar de pas mal de stars du show biz qui produisent du vin, Paul a sa propre bière qu’il brasse en fait depuis 1997 : j’ai retrouvé la trace du dépôt de la marque sur le Web.  Et sir Paul utilise son propre houblon ; tout ça dans l’East Sussex… Le nom  de la bière est la Old Stinkhorn. C’est aussi le nom d'un champignon de forme phallique qui pousse sur ses terres…

Donc Paul McCartney vend de la bière ?

On ne peut pas dire ça parce que l’ancien Beatle ne la vend pas… Il la donne, en vérité, en cadeau à ses proches ou il en envoie des caisses à ceux qui ont eu la chance, je dirai même l’honneur, de travailler avec lui. On apprend par exemple dans le Sun que Fran Healy, le chanteur du groupe Travis reçoit régulièrement des caisses de la bière de "Macca" depuis qu’ils ont travaillé ensemble sur un morceau de l’album solo de Fran Healy en 2010. Alors c’est une bière artisanale, une bière bio, puisque Sir McCartney est un végétarien militant depuis longtemps et que c’est un grand amoureux de la nature et de l’environnement.

Du coup, comme cette bière n’est pas commercialisée, j’ai un peu fouillé sur le Web et en quelques clics j’ai découvert qu’on pouvait quand même en trouver des bouteilles. Il y a des petits malins qui en ont récupéré et qui les revendent aux fans qui sont forcément prêts à tout pour acheter et récupérer quelque chose qui touche d’une manière ou d’une autre à Paul McCartney. En tous cas, une bouteille de bière, brassée par Paul McCartney c’est toujours mieux qu’une mèche de cheveux ayant appartenu à John Lennon. J’ai appris sur le Huffington Post québécois qu’on pourra se payer cette mèche, coupée aux alentours de l’année 1967, sur un tournage de film, par un coiffeur allemand, dans une vente aux enchères qui se déroulera à Dallas le 20 février.  Ça pourrait se vendre 10.000 dollars ! Je ne sais pas vous, mais moi, entre la bière de Paul et la mèche de John, je choisis la bière ! Et je vous laisse méditer ce proverbe anonyme : La cuisine anglaise : si c'est froid, c'est de la soupe. Si c'est chaud, c'est de la bière !

Vous êtes à nouveau en ligne