Les nonnes qui regardaient les étoiles

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Entre 1910 et 1921, quatre nonnes italiennes ont participé à une immense entreprise de cartographie de l’intégralité du ciel en notant à l’aide de microscopes et de plaques photographiques la localisation et la luminosité de 481.215 étoiles ! On vient juste de retrouver leur identité. Ces nonnes "la tête dans les étoiles" étaient Emilia Ponzoni, Regina Colombo, Concetta Finardi et Luigia Panceri.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

 L’autre info est en Italie ce matin…

Grâce à un article de Slate qui relate une histoire qui a quelque chose de magique. L’histoire de quatre nonnes qui eurent une activité tout à fait extraordinaire au 19ème siècle …

Que faisaient elles ?

Elles s’appelaient Emilia Ponzoni, Regina Colombo, Concetta Finardi et Luigia Panceri. C’est en rangeant ses papiers qu’un frère jésuite nommé Sabino Maffeo, qui est l’assistant du directeur de l’Observatoire du Vatican a découvert leur identité. En fait, entre 1910 et 1921, ces quatre nonnes ont participé à une immense entreprise de cartographie de l’intégralité du ciel en notant à l’aide de microscopes et de plaques photographiques la localisation et la luminosité de 481.215 étoiles !

Et on vient seulement de découvrir leur identité ?

C’est fou non ? Ces quatre sœurs de l’ordre de Maria Bambina participaient à un projet international nommé la Carte du ciel, qui a débuté en avril 1887. Comme l’explique Catholic News, les plus grands astronomes du monde s’étaient réunis à Paris en 1887 et en 1889 pour coordonner la création d'une Carte céleste photographique ( la Carte du Ciel) et un catalogue astrographique. Le Vatican fut l’un des seize États et 18 observatoires participant à cette gigantesque entreprise d’astrophotographie. Comme à l’époque on considérait qu’il fallait des femmes pour accomplir ces tâches que l’on jugeait subalternes, c’est le responsable de l’Observatoire de Rome qui a pensé à des nonnes. En juillet 1909, il a donc envoyé une lettre à la mère supérieure de l’ordre de Maria Bambina, en lui expliquant qu’il avait besoin de deux sœurs avec une vision normale, de la patience et une prédisposition pour le travail méthodique et mécanique. De deux elles furent bientôt quatre. Elles furent alors reconnues pour leur travail, puisqu’elles furent décorées par Pie XI d’une médaille d’argent. Mais les années passant les quatre nonnes étaient retombées dans l’anonymat alors qu’elles ont grandement contribué à l’élaboration du catalogue de 254 volumes qui dénombre 4,6 millions d’étoiles. Une histoire magnifique qui m’a rappelé l’une des citations les plus belles d’Oscar Wilde : "Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" . Ces quatre nonnes les regardaient vraiment les étoiles...

Vous êtes à nouveau en ligne