Le retour de la momie 2

Une vraie momie égyptienne était-elle en vente aux enchères, à Nancy, ce week-end ? Est-ce bien la dépouille d'un prêtre nommé Adidi et datant du XIième ou Xième siècle qui était proposée à la vente ? Pour le vérifier, il faudrait pouvoir retracer précisément son périple et ce même si des écrits d'égyptologie attestent de son existence. La momie coûtant 60.000 euros n'a pas trouvé preneur.

Ce matin l'autre info est à Nancy

C'est l'Est Républicain qui raconte une drôle d'histoire de momie. Une momie égyptienne qui aurait traversé les siècles et les continents pour se retrouver dans une vente aux enchères à l'hôtel des ventes Blandan, ce week-end, à Nancy..

Quelle est l'histoire de cette momie ?

That is the question . Si l'on en croit la version officielle, cette dépouille aurait refait surface à la fin du XIXe siècle à Lyon. Avec un sarcophage où figuraient le nom et la profession du défunt, un prêtre égyptien nommé Adidi. Sarcophage qui a ensuite disparu. Et la momie avec. Elle serait passée de collectionneur en collectionneur jusqu’à ce qu’il y a quelques mois, un habitant de Neuves-Maisons l’achète puis la mette aux enchères à nancy.

Et elle a trouvé preneur ?

Pas du tout, il faut dire que son vendeur qui est resté anonyme en voulait la somme rondelette de 60.000 euros. À l'annonce de ce prix de démarrage donné par le commissaire-priseur, parmi la quinzaine de personnes présentes dans la salle, personne n'a bougé. Et s'il paraît qu'il y avait deux acheteurs au téléphone, il n'ont pas davantage bronché. Donc la momie d’Adidi n'a pas été vendue. En vérité ça ne m’étonne pas. J’ai fait des fouilles sur le Web et j'ai trouvé la trace d'un prêtre nommé Adidi et surtout de sa momie dans des écrits d'égyptologie datant du 19ème siècle. Il s’agissait d'un prêtre d'Amon qui a vécu entre le XIe et le XIIe siècle avant Jésus-Christ, du côté de Thèbes (Louxor aujourd’hui) et qui aurait été découvert avec son nom inscrit sur son sarcophage, au 19e siècle. Mais le souci c'est que d’après cette publication lorsque le cercueil a été acheté, au 19ème siècle, il était vide. Arrivé là, l’histoire était suffisamment mystérieuse pour que je consulte de vrais égyptologues. Ça tombe bien, c’est le métier de ma belle soeur et de mon beau frère !

Qu’en pensent-ils ?

Que la momie du nom d’Adidi disparue de son sarcophage au 19ème siècle, selon la publication scientifique que j’ai consulté, pourrait avoir été revendue plusieurs fois, jusqu'à arriver cette année dans la salle de vente de Nancy. Mais ce n’est qu’une hypothèse et pour aller plus loin, il faudrait savoir comment les vendeurs actuels peuvent affirmer qu'il s'agit bien d’Adidi. Du coup comme le mystère de la momie reste entier, 60.000 euros ça faisait très cher ! Alors rassurez-vous, madame Kosciuskio Morizet je ne vais rien vous demander sur Adidi. Mais avec mon esprit tortueux cette affaire de retour de la momie me fait un peu penser au come-back de Nicolas Sarkozy et de tous ses anciens ministres, dont vous êtes, aux affaires ! Nicolas Sarkozy, « Le Retour de la Momie 2 », ça sonne pas mal. Mais ne craignez-vous pas de finir comme Adidi ? Sans client ?

Vous êtes à nouveau en ligne