Le premier livre

Alphabétiser les enfants, les éduquer à la lecture, leur donner leur premier livre, leur donner envie de lire et d'apprendre... L'association laotienne Big Brother Mouse joue un rôle clé depuis qu'elle a pris en main toutes ces missions dans son pays et surtout dans ses zones les plus reculées ; celles où seul un éléphant peut atteindre ceux qui attendent l'arrivée du savoir et de la connaissance.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ce matin, l’autre info est au Laos

Global Voices on line, le site qui regroupe plus de 800 auteurs et traducteurs et publie des articles tirés des blogs, de la presse indépendante et des médias sociaux de 167 pays, raconte la belle histoire, au Laos, de l’éléphant Boom-Boom et d’une maison d’édition nommée Big Brother Mouse…

De quoi s’agit-il ?

Depuis 2006 une jeune maison d’édition laotienne distribue des livres et développe l'alphabétisation dans ce pays dont la population est majoritairement rurale. La maison d'édition Big Brother Mouse a publié plus de 300 livres pour enfants mais elle organise aussi des fêtes du livre, des ateliers de formation pour les maîtres et aussi des sessions d'alphabétisation pour sensibiliser les jeunes Laotiens à la lecture. Big Brother Mouse est donc à la fois éditeur, diffuseur et association bénévole, et tout cela en aidant les jeunes à acquérir de nouvelles qualifications. Et puis l’éditeur récupère aussi des livres qu'il donne aux écoles pour qu'elles puissent créer des bibliothèques dans les villages.

Et pourquoi un éléphant ?

Parce que pour parvenir à rejoindre les villages les plus reculés du Laos, les bénévoles utilisent Boom-Boom l’éléphant. L’animal est le meilleur moyen pour apporter les livres aux enfants des zones rurales. Des enfants qui attendent avec impatience l'arrivée de l’éléphant dans leur  village. Sans compter que les équipes de Big Brother sont ravies de ne pas avoir à porter les livres à travers les montagnes et les rivières, et qu’ils peuvent revenir à dos d'éléphant, une fois que les livres que portait Boom-Boom ont été offerts. En tous cas, tout est fait pour rendre l'alphabétisation ludique. Du coup l’une des activités les plus appréciées est la fête du livre en zone rurale où les enfants peuvent apprendre et lire grâce à des jeux. Des jeux qui ont pour but de montrer aux enfants que l'on peut s'amuser avec les livres. Surtout chaque enfant reçoit un livre, qui est le plus souvent le premier de sa vie. D’après ceux qui participent à ces fêtes, elles stimulent vraiment les mômes qui ensuite se mettent à lire des livres et même à écrire leurs propres histoires. Il s’agit en fait d’aider les enfants à aimer apprendre.

Nicolas Hulot, je sais que vous connaissez le Laos, je crois me souvenir de vous avoir vu descendre le Mekong du Laos au Cambodge. Vous écriviez le 14 novembre 2014, sur votre page Facebook un message alarmiste titré "L'ERE DU VIDE", à propos de la conférence climat 2015 et vous finissiez ainsi : "Ne sacrifions pas l’avenir de nos enfants à l'aune de nos futilités ! ". Alors d'accord, l’environnement c’est important... Mais  mais l’alphabétisation et l’éducation ne sont-elles pas les toutes premières des priorités, celles qui déterminent tout le reste ?

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne