Le député, le Pont et le clientélisme, fable politique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dix euros pour les piétons et les cyclistes. Dix huit euros pour les automobiles... On s'achemine vers un accès payant du Pont du Gard en dépit des oppositions au projet qui se manifestent. Cette décision a coïncidé avec la publication des sommes utilisés par les parlementaires dans le cadre de la réserve parlementaire. Et si le député du Gard utilisait différemment ses près de 130 000 euros..

 Ce matin l’autre info est dans le Gard

La semaine dernière le conseil général du Gard a adopté le rapport prévoyant le déclassement du domaine public routier de la RD 981. C’est la route qui traverse le Pont du Gard.

Et quelle est la conséquence de cette décision ?

Jusqu'à présent, le site faisait payer un droit d'entrée jugé illégal par les opposants. L'objectif du déclassement de la route, c'est de légaliser ce tarif d'accès. Si l’Etat approuve cette décision ce sera la fin de la gratuité totale de l’accès au Pont du Gard. Sauf pour les Gardois, pour qui l’accès reste gratuit. En revanche, les non Gardois, cyclistes et piétons inclus, doivent sortir  dix euros de leur poche depuis 2013. Quant aux automobilistes, c’est 18 euros qu’ils doivent déjà payer pour le parking, l'accès au site et au musée.

Que disent les opposants ?

Deux contentieux sont toujours en cours devant le tribunal administratif. Le collectif « Liberté Égalité Pont du Gard » plaide pour le libre accès piéton. Et Gilbert Collard, vous êtes un farouche défenseur de la gratuité. Vous vous en êtes saisi à l’Assemblée nationale. Vous avez posé une question au Ministre de l’Intérieur en novembre 2014, en critiquant je vous cite « la privatisation touristique d’un site inscrit au Patrimoine Mondial de l’ Humanité ». Alors je vous avoue que ça me fait tellement drôle d’être d’accord avec vous Gilbert Collard que pour fêter ça, j’ai décidé de vous aider à trouver un moyen pour assurer la gratuité du Pont du Gard. J’ai une idée… Depuis quelques jours on sait combien les députés ont versé à partir de leur réserve parlementaire. La réserve parlementaire, c’est un ensemble de subventions d’État qui permettent aux parlementaires de soutenir des investissements de proximité décidés par des collectivités locales et des associations. Un député verse en moyenne 130 000 euros. L’ensemble donne 90 millions d’euros. Alors Gilbert Collard, j’ai regardé comment vous avez dépensé vos 126800 euros... Il y a des subventions loufoques : 1500 euros à l’Association des chats libres de Saint-Gilles qui nourrit, loge les matous et stérilise les chattes.  3000 euros aux amis du Café de la Gare. 1000 euros à l’ Association la Bande à Funés qui réunit les adeptes de Louis de Funès.  Tout ça est sûrement utile, mais quitte à ne financer que des associations ou des projets gardois, votre réserve parlementaire pourrait être affectée au Pont du Gard. Et surtout, monsieur Collard, j'ai une question... Vous pourfendez souvent le clientélisme de vos adversaires, celui du gouvernement… Comment cela s’appelle-t-il quand, comme tous les députés que vous critiquez le font chez eux, vous ne financez que des associations locales ? Vous êtes les représentants de la Nation tout entière…

Vous êtes à nouveau en ligne