La voyelle qui change tout

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Parfois l'envoi d'un simple petit sms peut tourner au drame. Notamment lorsque l'expéditeur confond deux mots extrêmement proches l'un de l'autre, à une lettre près, mais dont les sens sont totalement différents. Ici on va découvrir qu'en anglais "willies" et "wellies" ne signifient pas du tout, du tout, la même chose... Ou comment des parents d'élèves ont cru qu'il était question de pénis...

L’autre info est en Grande Bretagne ce matin…

Oui et c’est Metronews qui reprend une histoire très drôle sortie par le Mirror. Une toute petite histoire qui montre qu’une simpe voyelle qui change dans un SMS, peut avoir des conséquences fâcheuses….

Expliquez nous ça…

Le week-end dernier les parents d’élèves d’une école anglaise dont on ne connait pas la localisation précise ont reçu le sms suivant… :  "Rappel: l’office à l’église aura lieu demain à 14 heures. Vous êtes les bienvenus à une collation qui s’en suivra. Et si nous pouvons laver vos pénis sales, merci de les apportez avec vous. Merci."

Vous avez bien dit  "vos pénis sales" ?

Eh oui c’est bien ce qui est écrit dans ce sms. "Et si nous pouvons laver vos pénis sales, merci de les apportez avec vous. Merci" . C’est affreux. Alors bien évidemment il s’agit d’une erreur funeste. Il me faut revenir à la version anglaise du SMS pour comprendre la faute de frappe faite par son expéditeur. En anglais pénis peut se dire  "Willies", c’est une sorte de petit nom tout mignon… Tout proche de "willies", avec juste une voyelle qui change, il y a un autre mot : si vous remplacez le premier i de  "willies" par un "e", ça donne  "wellies", "wellies" qui signifie tout simplement bottes en caoutchouc. Là tout de suite on comprend mieux qu’il n’était pas du tout question dans ce SMS, qui plus est à caractère religieux, de laver des pénis sales mais, beaucoup plus classiquement de laver des bottes en caoutchouc sales. Il a fallu six minutes, et dieu sait que c’est long six minutes… pour que  l’expéditeur du SMS envoie un second sms rédigé cette fois pour partie en capitales et dans laquelle il expliquait qu’il voulait écrire  "Wellies", Wellington Boots, des bottes. Il a ajouté qu’il présentait ses sincères excuses à tous ceux qui avaient pu être choqués. En même temps qui n’a pas déjà envoyé un SMS trop vite, avec un mot qui n’est pas le bon ? Qui n’a pas déjà été saisi par la honte en imaginant la tête de celui qui reçoit le sms ? Pour finir j’ai trouvé quelque exemples en français du même genre de confusion. Porter un chameau c’est beaucoup plus lourd que porter un chapeau. Manger du poison c’est bien plus ennuyeux que manger du poisson. Enfin il vaut mieux enfiler une botte qu’enfiler une sotte. Pardon. J’ai honte.

Vous êtes à nouveau en ligne