La petite fille et le ministre

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Elle s’appelle Sophia. Elle a une petite bouille de fillette à croquer. Elle n’a que deux ans. Sophia qui vit à Moncton aime la politique et elle adore tout particulièrement le ministre de la Défense du Canada Harjit Sajjan. Et elle rêvait de le rencontrer. Malheureusement la rencontre n'a pas eu lieu. Du coup elle a pleuré. Son père a filmé et posté la vidéo. La suite est très mignonne...

L’autre info est au Canada ce matin…

Le site Canoe raconte une histoire qui ne pourrait pas se dérouler en France. C’est l’histoire d’une petite fille qui pleure dans une vidéo.

Et pourquoi elle pleure ?

Parce qu'elle ne peut pas rencontrer son ministre préféré ! Elle s’appelle Sophia. Elle a une petite bouille à croquer. Elle n’a que deux ans. Mais Sophia qui vit à Moncton aime la politique et elle adore tout particulièrement le ministre de la Défense du Canada Harjit Sajjan. Et elle rêvait de le rencontrer. Vendredi dernier elle a cru qu’elle allait pouvoir le croiser lors de la fête du Canada sur la colline du Parlement à Ottawa. Malheureusement le ministre se trouvait en famille en Colombie-Britannique. D’où l’énorme crise de larmes de la petite. Tellement mignonne et tellement drôle que son papa a mis en ligne la vidéo de sa crise de larmes…

Et le ministre de la défense est tombé sur la vidéo…

Nous sommes en 2016. Tout est possible grâce ou à cause du Web. La vidéo de Sophia est devenue virale et le ministre qui n’est pas trop mauvais en communication lui a répondu dans une vidéo…  Il lui explique qu’il a vu sa vidéo qu’il est désolé de l’avoir manquée à Ottawa mais il célébrait la fête du Canada avec sa famille. Il ajoute que son équipe va contacter sa famille afin d'organiser une rencontre. Et comme il sait y faire il a cette phrase : "J’ai hâte de te rencontrer parce qu'un de mes objectifs est de rencontrer les futurs leaders du Canada" . On peut donc se préparer à voir bientôt apparaître la vidéo de la rencontre entre Sophia et son ministre préféré. C’est du bon storytelling à l’anglo-saxonne. On aime ou on déteste mais ça fonctionne. Alors, je me suis demandé si une ou un ministre français pourrait provoquer une telle crise de larmes chez une petite fille. Après une longue réflexion, je ne vois pas l’absence duquel de nos ministres ou de nos politiques pourrait rendre une petite fille triste, au point d’en pleurer. En France, c’est plutôt, quand nos politiques sont là, qu’on a envie de pleurer. Et pas seulement quand on a deux ans !

Vous êtes à nouveau en ligne