La bibliothèque contre la confusion

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L'ouverture des bibliothèques les dimanches, le soir et à des horaires moins contraignants, voilà une idée qui loin des mobilisations spectaculaires pourrait probablement permettre d'offrir à ceux qui le souhaitent le savoir, la culture, la connaissance ou tout simplement à l'évasion. Et, pourquoi pas, d'aider les plus paumés à retrouver leur chemin loin de la confusion médiatique quotidienne.

Ce matin l’autre info part de Bourges

Le berry.fr se préoccupe d’un débat de fond qui dépasse de loin le cas du Berry. On sait à quel point le débat sur l’ouverture des magasins le dimanche a agité les esprits politiques notamment avec le vote de la Loi Macron mais là ce sont des citoyens qui ont d’autre projets que se planter des clous dans les doigts douze dimanche par an. Ils veulent se cultiver.

De quoi s’agit-il

D’une mobilisation de ceux qui veulent, comme un amendement d’Aurélie Filipetti à la loi Macron le préconise, que les municipalités qui discutent de l’ouverture dominicale des magasins débattent aussi de la question de l’ouverture des bibliothèques le dimanche. Et pas que le dimanche d’ailleurs, certains soirs de semaine aussi. Parce que les horaires de nos bibliothèques ne sont pas raccords avec l’emploi du temps de ceux qui ont la chance d’avoir un boulot. Les exemples cités à Bourges montrent bien que des utilisateurs des bibliothèques voudraient bien qu’elles ferment plus tard. On en entend même certains évoquer la bibliothèque comme - je cite - un lieu de vie, un lieu de détente, de partage familial. Forte de ces demandes la directrice des bibliothèques de Bourges songe à élargir les heures d’ouverture, notamment le lundi, jour de fermeture de la médiathèque. Mais, comme d’habitude en France,  et ce n’est pas monsieur Bayrou qui me démentira l’initiative et la décision reviendra aux politiques pour le meilleur et pour le pire. Même si l’hypothèse de l’ouverture du dimanche séduit pas mal d’usagers.

Il y a justement une pétition qui défend l'élargissement de l'ouverture des bibliothèques

Absolument Bibliothèques sans frontières a lancé un appel et même une pétition "Ouvrons + les bibliothèques" pour qu’elles soient accessibles le soir, le week-end et pendant les vacances de façon à ne plus pénaliser ceux qui devraient en être les premiers bénéficiaires : les étudiants salariés, les demandeurs d’emploi, tous ceux qui veulent lire ! Alors qu’on arrête pas de nous casser les oreilles avec le fameux esprit du 11 janvier, voilà enfin du concret ! Plutôt que des grands messes qui tiennent plus de l’émotion spontanée que de la réflexion, il faut ouvrir à tous et d’urgence de vrais lieux de connaissance, de culture et de savoir : nos bibliothèques. En ces temps de confusion, de négation, de complotisme et évidemment d’intolérance et de violence, il n’y a pas de meilleurs espaces que nos bibliothèques et médiathèques pour éclairer, encadrer, conseiller et même rattraper tous ceux qui se sont perdus. On en viendrait presque à se demander, monsieur Bayrou, pourquoi le ministre de l’Éducation que vous fûtes pendant 4 ans et sous deux présidents de la République (François Mitterrand et Jacques Chirac) n’a pas agi en ce sens ? C’était dans vos propositions en 2012. Mais avant ?