L'art d'être grand-père...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Quand un grand-père (et une grand-mère) se trompe(nt) complètement de "petit-fils" à la sortie de l'école. Incroyable histoire américaine qui montre que parfois la distraction est un très vilain défaut, même si on peut se demander comment une telle confusion a été possible, tant les mômes ne se ressemblent pas ; mais alors pas du tout... Le père de la "victime" a moyennement apprécié l'erreur...

L’autre info est aux Etats-Unis ce matin

Les médias anglo-saxons racontent l’histoire très banale d’un grand père qui va chercher son petit-fils à la sortie de l’école …

Et ???

Joseph Fuller a 65 ans. Il est le grand-père d’un petit garçon de six ans. Le 19 mai dernier, son épouse et lui vont le chercher à la sortie de son école, l’Edisto Primary School de Cordova en Caroline du Sud. Joseph Fuller descend de sa voiture, va vers la sortie. Là il voit un petit garçon qu’il identifie comme son petit-fils. Il s’approche, l’embrasse, le cajole et lui explique qu’il est là parce que ses parents ne peuvent pas venir le chercher. Joseph Fuller lui demande s’il est prêt à y aller, le môme le suit. L’assistante d’éducation de l’école demande au petit si le monsieur est bien son grand-père. Le gamin acquiesce. Joseph Fuller signe le formulaire de sortie de l’établissement et repart tranquillement vers sa voiture avec l’enfant. Dans la voiture, sa grand-mère l’attend : elle lui dit bonjour et lui donne même un Happy Meal. Bref une sortie d’école tout ce qu’il y a de plus banale…

Elle n’est pas passionnante votre autre info…

En fait là où ça devient plus intéressant, c’est que Joseph s’est trompé. Ce n’est pas son petit-fils… Et les deux grands-parents super doués ne vont s’en rendre compte qu’en arrivant à leur domicile "Il lui manquait une dent , raconte Joseph à la chaîne de télévision WIS-TV, et je sais que mon petit-fils n’a pas perdu de dent" . Il ramène donc le petit garçon à l’école immédiatement et s’excuse. Forcément l’affaire fait des vagues. Le rapport du shériff local explique que les "enfants ont des coupes de cheveux et des styles qui se rapprochent, mais n’ont pas du tout la même corpulence ni la même taille" . Alors j’ai regardé les photos c’est sûr que pour confondre ces deux petits blacks, il faut vraiment être très distrait… Le papa du petit garçon victime de la méprise a expliqué à une chaine de télévision locale qu’il s’agissait d’une vraie négligence et il demande que cela n’arrive plus jamais. L’école a reconnu ne pas avoir été assez vigilante et le système de récupération des enfants a été modifié. Voilà une histoire qui me permet de citer mon idole Groucho Marx : "Etre grand-père ne m’ennuie pas du tout. Ce qui m’ennuie c’est d’être marié à une grand-mère ."