L'arbre à doudous

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

On l’appelle le "Nuggibaum", "Nuggi" qui signifie tétine en allemand. C'est un arbre, un sapin, pour aider les enfants à se débarrasser d’un doudou ! C'est souvent, en fait, davantage une idée des parents qu’une initiative des enfants mais, en tous cas, accrocher son doudou ou sa tétine au sapin et l'y "oublier" voilà une idée originale quand la séparation devient nécessaire, voire vitale !

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L’autre info est en Suisse ce matin…

C’est le 20 minutes suisse qui m’a permis de découvrir un sapin absolument extraordinaire…

Pourquoi ?

Nous sommes à Diepoldsau, commune suisse du canton de Saint-Gall. Ce sapin a une fonction dont j’ignorais totalement l’existence. Les enfants qui veulent "devenir grands" peuvent se séparer de leurs objets fétiches, de leurs tétines, de leurs doudous, de leurs biberons en les accrochant à ce sapin.

Un arbre à doudous !!!

On l’appelle le Nuggibaum, Nuggi qui signifie tétine. L’idée vient du Danemark Alors bien sûr, la vérité oblige à dire que se débarrasser d’un doudou c’est souvent davantage une idée des parents qu’une initiative des enfants. Des parents qui en ont marre de traîner partout un vieux singe en peluche qui pue la bave, une couverture tâchée ou une tétine qui ne ressemble plus à une tétine. Des parents surtout aniqués à l’idée de perdre l’objet magique et de ne pas être capable de consoler leurs enfants. Tous ceux qui ont passé une heure ou deux à chercher un lapin en peluche dans une maison inconnue savent de quoi je parle. Avec ce sapin, plus de souci. Planté dans une pépinière de la commune, il est dédié aux marmousets prêts à la séparation. L’idée lancée en décembre dernier marche puisque chaque jour apporte son lot de doudous. A la fin de l'année il y en avait déjà une douzaine mais là on ne peut plus les compter. Un sapin à doudous qui favorise une transition douce. Mais il arrive que ça ne marche pas du premier coup. 20 minutes cite une petite Romana, deux ans et demi, qui avait accroché sa tétine au sapin mais qui est venue la récupérer deux jours plus tard. En tous cas la spécialiste de l’éducation questionnée trouve que ce sapin permet aux enfants de se séparer de quelque chose d’important de manière intelligente. Sans compter qu’il y a une sorte d’émulation entre les petits qui en voient d’autres se séparer de leurs doudous. Alors, il faudrait que les enfants aient lâché ces objets vers trois ou quatre ans. Enfin en théorie… parce que comme l’écrivait Desproges dans ses Chroniques de la haine ordinaire "Tout dans la vie est une affaire de choix, ça commence par la tétine ou le téton, ça se termine par le chêne ou le sapin" ! En attendant, moi je l’ai toujours…  mon doudou (je vais venir avec, surprise…)

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne