Je te donne

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Et voici, la donnerie ! On peut y donner, et pas y vendre, tout ou presque. On peut donc y apporter des joujous, de la vaisselle, de la décoration, du matos de sport, des bouquins, etc. En revanche, pas de vêtements, ni de gros électroménager. Philosophie de l'échange, refus du gaspillage et de l'accumulation des déchets, le don devient tendance. Nous avons tant à donner les uns et les autres...

L’autre info est en Moselle ce matin…

J’en apprends tout les jours en lisant la presse quotidienne régionale et le Républicain Lorrain m’a fait découvrir ce qu’est une  "donnerie"…

Qu’est ce que c’est ?

Ça se passe dimanche 28 février à Lorry-lès-Metz, et une donnerie c’est comme un vide-greniers. Sauf que tout y est… gratuit ! C’est organisé par l’association des jardins de Ker-Xavier qui organise. L’an dernier, pour la première édition de cette même donnerie, 1.730 kg d’objets avaient été apportés. 1.200 kg étaient repartis dans des mains différentes de celles qui les avaient amené. Quant au reste, il avait été donné à Emmaüs.

Et on peut donner quoi ?

Tout ou presque. On peut apporter des joujous, de la vaisselle, de la décoration, du matos de sport, des bouquins. En revanche, pas de vêtements, trop longs à trier pour les bénévoles de l’association et pas de gros électroménagers. En même temps ce n’est pas très facile de se déplacer avec un vieux réfrigérateur ! Mais pour ça il devrait y avoir un panneau d’affichage sur lequel les personnes pourront mettre des photos de leurs gros appareils à donner. Alors la donnerie, c’est aussi une philosophie : une manière citoyenne, civique de lutter contre le gaspillage ; une forme d’alternative au circuit traditionnel de la consommation. Une façon, aussi, de donner une seconde vie à des objets et d’éviter la surproduction de déchets. La gratuité, l’échange et le lien social sont au coeur d’une démarche qui existe ailleurs : j’ai repéré des donneries à Lyon, par exemple.

Évidemment, comme l’explique l’organisatrice de la donnerie de Lorry-lès-Metz certains préféreraient gagner un peu d’argent, mais ce n’est pas l’esprit de la manifestation. Et d’ailleurs, les responsables de l’association ont même envie de créer un lieu fixe reprenant le concept de la donnerie de façon permanente. Un endroit où tout serait gratuit tout le temps ! Le rêve, sans compter que nous entassons tous, chez nous, des choses qui ne servent à rien et qui feraient forcément le bonheur d’autres personnes et qui ne méritent pas de finir ramassés le jour des encombrants ou balancés dans une déchetterie. Et puis, André Gide avait raison lorsqu’il écrivait dans son roman Les Nouvelles nourritures : "Tout ce que tu ne sais pas donner te possède". Donc donner, il faut...

Vous êtes à nouveau en ligne