Ils se sont dit "oui" à 91 et 102 ans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

J'ai été particulièrement émue d'apprendre cette semaine le mariage d'un homme de 102 ans avec sa compagne de 91 ans, après un quart de siècle passé ensemble.

 Ils ont finalement décidé d'officialiser leur amour pour faire plaisir à leurs enfants...  "Je lui ai dit, j'aimerais t’épouser, même si c'est pour peu de temps ", a raconté  l'époux au Telegraph. Cette belle histoire se passe en Angleterre mais cela pourrait se reproduire en France où le nombre de centenaires ne cessent d'augmenter. Et j'aimerais vous en parler.

Combien y-a-t-il de centenaires en France ?

Selon le dernier recensement, on en compterait près de 15000...dont 10.000 femmes. La plupart s'éteignent une fois le siècle dépassé. Mais certains avancent sur ce chemin de la longévité et atteignent le statut de super centenaires, à partir de 107 ans.  On en compterait près de 1500 en France. Et cette longévité interroge les scientifiques qui finissent par se demander s'il existe des limites à la vie.

Si l'on en croit les travaux du spécialiste  Jean-Marie Robine,chercheur à l'Inserm, que j'ai interrogé, on  commence à vieillir, à partir de l'âge de sept ans. Et cela dure longtemps. Jusqu'à 95 ans. On perd des capacités à faire face aux difficultés de la vie, comme l’explique le scientifique et la mortalité augmente régulièrement durant cette période. Mais  contrairement à ce que les chercheurs pensaient, à partir d’un certain âge, le taux de mortalité atteint comme un plafond. A partir de 95 ans, le taux de mortalité augmente plus lentement, puis il se stabilise à un niveau constant à partir de 107 ans". Comme si on avait atteint un palier. Après 107 ans, on ne vieillit plus...

On meurt pourtant ?

Oui bien sûr. Mais les spécialistes des centenaires font l'hypothèse qu'à partir d'un certain âge, si l'on vivait sous cloche, sans être touché par les variations climatiques, les virus, le risque de chute...Certains pourraient vivre très longtemps...

Ces environnements sans risque, ces cloches, pourraient se généraliser. Les constructeurs, notamment japonais, travaillent sur des maisons pilotes. Avec des peintures anti-poussières, des vitres qui régulent l’éclairage et la température, des tissus anti-bactéries, les robots qui nous surveillent et allègent la vie quotidienne. A l’avenir, ceux qui ont les moyens pourront s’offrir ce genre de logements et peut-être prolonger leur existence.

A l’inverse, comme on l’a vu lors de la canicule, dès que les personnes âgées sont confrontées aux conditions de vie d’antan, elles succombent très rapidement.

A-t-on vraiment envie de devenir des centenaires sous cloche ?

De plus en plus de centenaires vieillissent en assez bonne santé. Et parmi les femmes qui ont aujourd'hui 50 ans, un large tiers pourrait atteindre le siècle. Donc le siècle de vie nous attend…Alors Raquel Garrido,Pensez-vous qu’il faille prolonger la vie le plus longtemps possible, même sous cloche ?

Vous êtes à nouveau en ligne